Politique


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 15:15

La session diplomante qu'organise l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, du 12 au 17 novembre, est une initiative des présidents du Sénat, Pierre Ngolo, et de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba. 

La formation au profit des fonctionnaires parlementaires du Congo et de la République démocratique du Congo  s’inscrit dans le cadre du renforcement de la synergie entre l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et les opérateurs de la Francophonie. Elle  a pour objectif de permettre aux participants de renforcer leurs compétences indispensables à une meilleure maîtrise de leurs fonctions.

Il s’agit également, à travers cette formation qui sera sanctionnée par un diplôme d’université en administration et organisation du travail parlementaire, d’outiller les fonctionnaires parlementaires afin qu'ils arrivent à identifier et coordonner les ... Lire la suite


Politique
Lundi 12 Novembre 2018 - 12:15

À la faveur de la deuxième session extraordinaire du bureau politique du parti, tenue le 10 novembre à Brazzaville, les membres de cette instance ont fait le point des activités de leur organisation depuis le premier  congrès extraordinaire de 2015*.

Les membres du bureau politique de l'Union des forces démocratiques (UFD) ont rendu public le point de vue de ce parti sur les derniers développements de l’actualité nationale.

Dans son discours de circonstance, le président de ce parti, Josué Rodrigue Ngouonimba, a rappelé aux participants le contexte national dans lequel se tenait la réunion, marqué par la crise financière, avant de saluer le retour de la paix dans le Pool suite à la signature, le 23 décembre 2017, de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités.

Les participants à cette réunion ont examiné également le mouvement d'hystérie ... Lire la suite


Politique
Samedi 10 Novembre 2018 - 16:15

La structure, composée essentiellement des partis politiques signataires du mémorandum du 23 juin 2018, a tenu, le 10 novembre à Brazzaville, sa session inaugurale sous l’égide de Pascal Tsaty Mabiala. 

Le Conseil de l’opposition congolaise a été mis en place pour redynamiser cette famille politique, conformément à l’esprit du mémorandum. Il compte au total soixante membres dirigés par Pascal Tsaty Mabiala, chef de file de l'opposition, suivi de Guy Brice Parfait Kolélas, président de l’Union des démocrates humanistes et de Michel Mboussi Ngouari, leader du Mouvement national pour la libération du Congo.

Cette instance de l’opposition a pour missions, entre autres, d’élaborer la feuille de route et d’adopter le programme d’activités de cette plate-forme, en vue de lui permettre de mener à bien ses actions politiques, dont l’essentiel repose sur ... Lire la suite


Politique
Samedi 10 Novembre 2018 - 15:00

L'opposant congolais était l'un des invités de la conférence annuelle de l'Association juive européenne qui s'est tenue dans la capitale belge, , les 6 et 7 novembre. Il a profité de cette occasion pour lancer un appel à la communauté juive afin qu'elle aide la République démocratique du Congo (RDC) en cette période qu'il a qualifiée de «temps difficiles». «Ce fut pour moi l'occasion d'insister sur la paix entre les religions et de demander à la communauté juive du monde entier d'aider la RDC en ces temps difficiles. Nous continuons la lutte pour un Congo meilleur et uni avec l'aide de Dieu », a déclaré l'opposant congolais, cité par zambiareports,com. Moïse Katumbi est le fils d'un juif séfarade grec, Nissim Soriano.

 


Politique
Samedi 10 Novembre 2018 - 14:30

Alors que l’échéance du 23 décembre fixée pour la tenue des scrutins avance à grand pas, la machine à voter censée être utilisée continue d’alimenter le débat.

Jusqu’à ce jour, la controverse suscitée par le recours à la machine à voter, présentée comme technologie avant-gardiste lors des élections du 23 décembre, ne faiblit pas au sein d’une classe politique divisée entre pro et anti cet outil, sans espoir de parvenir à un entendement consensuel sur cette question. Curieusement, plus le temps s’égrène, plus la polémique tend à se corser en devenant très technique. À ce jour, le débat reste circonscrit autour du fameux QR code qui, d’après les experts, est un code à barres à deux dimensions qui permet d'encoder des données et de comptabiliser les votes à l’issue d’un scrutin.

Pour une bonne frange des candidats à la présidentielle, ... Lire la suite


Politique
Samedi 10 Novembre 2018 - 14:30

Le nouveau promu sera responsable de la coordination de la mise en œuvre de la politique américaine en Afrique centrale.

Peter Pham Après Russ Feingold et Tom Perrielo, J. Peter Pham vient d’être nommé nouvel envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs. Jusque-là directeur d’Africa center au sein du Think Tank Atlantic Council, le nouveau promu a d’importants défis à relever durant son mandat. L’annonce a été faite, le 9 novembre, par le département d’État américain. Chargé notamment de la mise en œuvre de la politique africaine de l’administration Trump en matière « de sécurité transfrontalière, de questions politiques et économiques dans la région des Grands Lacs », Peter Pham aura aussi à évoluer sur le tableau du « renforcement des institutions démocratiques et de la société civile » ainsi que du « retour sûr et volontaire ... Lire la suite


Politique
Samedi 10 Novembre 2018 - 13:06

Par décret n° 2018-413 du 9 novembre 2018, le président de la République a nommé les secrétaires de département

Département de la Bouenza : Odzika Ferdinand

Département de Brazzaville : Oko Letchaud Bonsang

Département de la Cuvette : Mananga Pascal

Département de la Cuvette Ouest :  Miyouna Jocésie

Département du Kouilou : Ondongo Bamboli Léa

Département de la Lékoumou : Bountsana Bruno Fructueux

Département de la Likouala : Mouelé Pascal

Département du Niari : Opiapa Fidèle

Département des Plateaux : Mme Mavoungou Marich Ginalda

Département de Pointe-Noire : Etoumbakoundou Jean

Département du Pool : Mme Ngessimi Micheline

Département de la Sangha : Mboungou Kimbouala Albert

 

Par décret n° 2018-414 du 9 novembre 2018, le président de la République a nommé les secrétaires généraux des conseils départementaux

Conseil départemental de la ... Lire la suite


Politique
Jeudi 8 Novembre 2018 - 19:24

A Kinshasa, Manono, Tanganyika, Kabalo et ailleurs où ont été installées les structures de la plate-forme, les communautés de base ont salué l’initiative présidentielle visant la refondation de la nation congolaise, gage du réel sentiment national et de la défense des intérêts congolais.

La Plate-forme communauté de base (PCB), initiée par Joseph Kabila Kabange, poursuit l’implantation de ses structures sur toute l’étendue du territoire national. Elle est en train de ratisser large afin d’être véritablement enracinée dans les différentes couches sociales de la population pour mieux canaliser l’énergie communautaire et traditionnelle aux fins de développement et de maintien de la cohésion nationale. Après l’espace kasaïen, la PCB a procédé, en début de semaine, au renforcement de sa structuration au niveau des communautés de base de la ... Lire la suite


Politique
Jeudi 8 Novembre 2018 - 18:45

Réunis en assemblée générale le 7 novembre, à Brazzaville, sous la direction de leur président par intérim, Pierre Ngolo, les partis et associations proches du pouvoir ont passé en revue les deux sujets d’actualité, notamment le livre de Dominique Kounkou et le phénomène d’hystérie collective observé, il y a quelques jours, dans quelques établissements scolaires.

Au sujet du prétendu génocide des Laris,  les partis et associations de la majorité présidentielle ont, dans une déclaration rendue publique à l’occasion, rappelé que selon le droit international et l’Organisation des Nations unies, le concept de génocide est défini comme étant un crime qui consiste en l’élimination physique intentionnelle, totale ou partielle d’un groupe national ethnique, racial ou religieux, en exécution d’un plan concerté.

Bien que l'histoire commune soit ... Lire la suite


Politique
Jeudi 8 Novembre 2018 - 15:15

L’action militaire projetée devra s’opérer en synergie et de manière coordonnée, entre les forces de sécurité congolaises et la Monusco, à en croire le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix.

La région de Beni, dans la province Nord-Kivu, déjà confrontée à l’insécurité, fait face à l’épidémie d’Ebola depuis quelques mois. L’insécurité qui plane dans cette partie du pays est de nature à compromettre l’organisation des scrutins en même temps qu’elle ne facilite pas le travail de la riposte contre la maladie à virus Ebola. Tel est le constat fait par le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, en séjour de travail à Beni depuis le 7 novembre.

Accompagné par le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ... Lire la suite

Pages