Politique


Politique
Lundi 13 Mai 2019 - 18:30

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a été face aux gestionnaires des provinces nouvellement élus, le 13 mai, à Kinshasa dans le cadre du premier séminaire de mise en train.

L’occasion a été donnée au premier citoyen d’entre les Congolais d’exposer, à l’intention de ses interlocuteurs, sa vision du Congo dont ils sont censés matérialiser dans la gestion de leurs entités respectives. « Vous avez l’obligation d’élaborer vos programmes respectifs en intégrant ma vision qui vise le développement intégral de notre pays. En d’autres termes, l’homme sera au centre de toutes vos actions, dans les différents domaines de la vie », leur a-t-il lancé.

Expliquant sa vision de la nouvelle République qu’il entend bâtir, Félix Tshisekedi a énuméré les quatre axes stratégiques de son action qui gravitent autour de l’homme, la croissance ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Mai 2019 - 16:15

 Les habitants des quartiers 24 et 28  du deuxième arrondissement de Brazzaville ont exprimé leurs attentes à leur  député, Gérald Préférence Matsima Kimbémbé, lors de sa première descente les 11 et 12 mai.

La plupart des doléances ont porté sur les questions qui entravent le quotidien de la population, notamment l’eau potable qui ne coule presque plus des robinets, l’électricité qui connaît des délestages intempestifs, l’insalubrité dans les quartiers, la mauvaise qualité des soins dans les hôpitaux, le chômage des jeunes, l’aide du programme "Lisungi" qui n’arriverait pas aux vrais destinataires, etc. 

Prenant acte de toutes ces préoccupations, Gérald Préférence Matsima Kimbémbé a rassuré ses mandants que celles-ci seront transmises à l’Assemblée nationale qui, à son tour, les acheminera au gouvernement afin que des solutions soient ... Lire la suite


Politique
Lundi 13 Mai 2019 - 15:15

Le juriste et penseur libre, réagissant à un document qui a circulé dans les rédactions dont l'auteur serait l’ex-administrateur des services des renseignements congolais, a indiqué que ce dernier n’est pas un modèle à suivre par les autres fonctionnaires de l’Etat congolais.

Le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho), dans sa page d'opinions libres du 13 mai,  se dit choqué par un communiqué qui défraie la chronique depuis le 8 mai et qui émanerait de l’ancien administrateur de l’Agence nationale des renseignements (ANR) de la République démocratique du Congo, Kalev Mutond.

Après analyse du contenu de ce document, Me Jean-Claude Katende conclut que le signataire, qui était un fonctionnaire de l’Etat, ne pouvait pas concevoir les choses de la sorte. « Après l’analyse dudit communiqué, je me suis ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Mai 2019 - 17:00

Dans le communiqué de presse qu’il a publié, le 9 mai, le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué avoir franchi une étape importante de ses discussions avec le Congo. Le pays devra néanmoins attendre la décision du Conseil d’administration de l’institution pour que soit validé l’accord trouvé par les deux parties.    

Après deux ans de négociations durant lesquelles les perspectives d’un tel aboutissement étaient loin d’être crédibles, le Congo et le FMI peuvent désormais envisager l’avenir avec beaucoup de sérénité. Alors donc que Brazzaville devra, dans les délais raisonnables, accéder à la Facilité élargie de crédit, l’institution financière de Bretton Woods calibre son optimisme sur les efforts accomplis par les autorités congolaises au long des dernières années, mais elle met en lumière, dans le même temps, les mesures qui ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Mai 2019 - 16:00

Dans le cadre de la deuxième session ordinaire administrative du conseil départemental, ouverte le 8 mai, Edouard Denis Okouya a fait, devant l’assemblée locale, l’état des lieux de son entité administrative. Il ressort de son exposé que son département régresse de plus en plus car presque tout lui manque actuellement.

A l'issue de sa récente tournée départementale, Edouard Denis Okouya n’a pas eu de retenue pour présenter aux élus locaux, secteur par secteur, le sombre tableau de la Cuvette ouest. Dans le secteur éducatif, par exemple, le préfet a affirmé que le département, d'une superficie de 26 000 km2 et peuplé de près de trente mille habitants, accuse un déficit de mille quatre-vingt-huit enseignants, rien que dans le sous-secteur de l’enseignement général, pour un besoin exprimé de mille cinq cent cinquante-six enseignants. Dans ce nombre, à ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Mai 2019 - 15:30

Le gourou du mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala a bénéficié, le 10 mai, d'une liberté provisoire sur décision du parquet général près la Cour de cassation, après avoir passé une nuit en prison, quelques heures après sa réapparition.

Le feuilleton Ne Mwanda Nsemi, le président du mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala, a connu un nouveau rebondissement le vendredi, avec la libération du gourou qui n’aura passé qu’une seule nuit au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa. Réapparu en public après son escapade du 17 mai 2017 de la prison Makala avec des milliers d’autres prisonniers, beaucoup le donnaient déjà pour mort. Mais Ne Mwanda Nsemi s’est montré le 6 mai, au cours d’un point de presse aux côtés du président du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral, Joseph Olenghankoy. Il avait, ... Lire la suite


Politique
Samedi 11 Mai 2019 - 14:45

L’homme d’affaires congolais et collectionneur d’art a déclaré, au cours d’un récent échange avec sa base de Kinshasa, revenir au pays non pas pour faire la politique mais plutôt pour investir et ainsi contribuer à sa manière au développement de la RDC.

A Kinshasa depuis le 7 mai, Sindika Dokolo a conféré avec les militants de son mouvement citoyen « Le Congolais débout », le 10 mai, dans la salle Reine de la paix à Kinshasa. L’échange entre l’homme d’affaires congolais et sa base a permis de connaitre les vraies motivations de son séjour dans le pays, tout en rendant lisible son agenda de travail. Une chose est cependant sûre, c’est que le genre d’Edouardo do Santos n’est pas intéressé par la politique, encore moins par un poste ministériel quelconque.

Déjà, le fait de n’avoir postulé à aucun niveau de scrutin lors des élections de ... Lire la suite


Politique
Jeudi 9 Mai 2019 - 18:00

Sans les citer, Kalev Mutond a indexé certaines personnalités qui composaient la famille politique de l’ancien chef de l’Etat mais qui s’en sont affranchies pour des raisons obscures de repositionnement. 

Pourtant réputé discret, l’ancien administrateur général de l’Agence nationale des renseignements est sorti de ses gongs pour fustiger le comportement de certains cadres de la famille politique de Joseph Kabila, tendant à renier ce dernier au profit des dividendes que leur fait miroiter le nouveau pouvoir. Dans un communiqué publié le 8 mai ayant fait le tour des rédactions, cet ancien patron des renseignements reconverti acteur politique accuse, sans les nommer, des personnalités issues de la famille politique de Joseph Kabila mais qui s’en sont affranchies.

Dans le pré carré de Joseph Kabila, il débusque des traitres qui, a-t-il dit, « ont trouvé le ... Lire la suite


Politique
Jeudi 9 Mai 2019 - 12:44

Réunie en assemblée générale le 8 mai, au siège communal du Parti congolais du travail (PCT), la jeunesse de cette formation politique au pouvoir a condamné la démarche entreprise, depuis quelques semaines, par certains de ses membres visant à destituer son premier secrétaire.  

Le calme semble revenu au sein de la Force montante congolaise (FMC), au regard du contenu de la déclaration rendue publique à l’issue de la rencontre présidée par le secrétaire permanent du bureau politique du comité central du PCT, chargé de la Jeunesse, Fernand Sabaye. En effet, les participants ont échangé autour de la situation relative aux différentes déclarations faites par un groupe de militants « dissidents », annonçant la destitution du secrétariat permanent du comité central de la Force montante congolaise (FMC). Ces derniers avaient également annoncé la mise en ... Lire la suite


Politique
Mercredi 8 Mai 2019 - 20:17

Le candidat gouverneur a communié avec les différentes autorités politico-administratives ainsi que la population de cette partie du pays, avec lesquelles il a partagé sa vision pour cette entité.

Lors de sa récente descente dans son terroir, Paul Mputu Boleilanga a parcouru toute la province du Maï-Ndombe, où il a été accueilli par les autorités ainsi que la population. Son séjour a coïncidé avec le dépôt de sa candidature au poste de gouverneur de cette province issue du démembrement de l’ancien Bandundu. Cet ingénieur civil électricien et fonctionnaire international en retraite a clairement partagé avec ses frères et sœurs sa détermination de s’impliquer pour booster le développement intégral de cette partie du pays. « Je rentre travailler pour Maï-Ndombe qui a fait que je sois ce que je suis », a-t-il dit parout où il est passé.

Des atouts pour ... Lire la suite

Pages