Politique


Politique
Samedi 1 Septembre 2018 - 14:00

La haute juridiction du pays a entamé, le 31 août, le traitement des requêtes des candidats à la présidence de la République. Le procureur près cette juridiction a requis l'invalidation des candidatures de Jean-Pierre Bemba, d’Antoine Gizenga et d'Adolphe Muzito, confirmant ainsi la décision de la Céni qui les avait déclarés inéligibles.

La bataille juridique a bel et bien commencé pour les candidats recalés à la présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) après la présentation de la liste provisoire. Ils sont six à avoir vu leurs dossiers de candidatures ne pas requérir, pour diverses raisons, le quitus de la centrale électorale qui les a jugés irrecevables. A présent, le sort de ces infortunés candidats se joue à la Cour constitutionnelle qui s’est saisie de leurs dossiers assortis des recours qu’elle s’attelle à ... Lire la suite


Politique
Samedi 1 Septembre 2018 - 17:02

Au cours d’un récent entretien avec la presse de la province, le ministre de l’Aménagement du territoire et rénovation de la ville, en séjour à Lubumbashi, a commenté l’actualité politique du pays à la lumière des derniers développements avec, en toile de fond, la décision du chef de l’Etat de ne pas briguer un mandat supplémentaire à la magistrature suprême.

« J’ai le sentiment du devoir accompli ». C’est en ces termes que s’est exprimé  Félix Kabange Numbi, répondant à une question de la presse locale portant sur une pré évaluation de sa mission dans le Haut Katanga, plus précisément à Lubumbashi où il a pris ses quartiers. Au cours de son entretien le 29 août dernier avec la presse lushoise, ce membre du Comité stratégique du Front commun pour le Congo (FCC) a inscrit son périple katangais dans le cadre du devoir de redevabilité ... Lire la suite


Politique
Vendredi 31 Août 2018 - 20:00

Le Premier ministre et chef du gouvernement a animé, le 31 août à son cabinet de travail, une conférence de presse axée essentiellement sur la lutte contre la corruption, un sujet qui fait l'actualité. Devant la presse, il a salué le travail mené par la Commission nationale instituée à cet effet.

 Clément Mouamba a échangé avec la presse pour donner le point de vue  du gouvernement sur les antivaleurs, notamment sur les missions de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude, l'opinion estimant que les pouvoirs publics restaient passifs face à ces vices de plus en plus décriés dans le pays. A ce sujet, le Premier ministre a fait observer que ceux des Congolais qui penseraient à une faiblesse de cette structure créée par décret présidentiel en 2007 n'auraient pas la bonne information pour mieux apprécier son travail. Cette ... Lire la suite


Politique
Jeudi 30 Août 2018 - 18:45

L'annonce a été faite le 30 août, à Kinshasa, par le vice-président de la Centrale électorale, Norbert Basengezi Katintima. 

Norbert Basengezi Katintima a été face à la presse et à quelques membres de l’Assemblée plénière, pour faire  l’état des lieux du processus électoral. Cette conférence de presse s’est tenue à la suite d’une série des réunions  opérationnelles du Bureau de la plénière de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), sous la direction de son président, Corneille Naanga Yobeluo, en vue de planifier les activités restantes, conformément au calendrier.

La grande annonce aura sans doute été le début de l’affichage des listes provisoires des électeurs pour le 3 septembre. L’affichage de ces listes, à en croire Norbert Basengezi, est destiné à lever bien d’équivoques qui tendent à discréditer le ... Lire la suite


Politique
Jeudi 30 Août 2018 - 17:00

La Haute juridiction du pays ainsi que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) sont appelées à agir en toute impartialité, en ce moment crucial du processus électoral, a indiqué Maja kocijancic, la porte-parole des Affaires étrangères et de la politique de sécurité.

L’Union européenne (UE) suit de près l’évolution du processus électoral en République démocratique du Congo (RDC). Aussi a-t-elle exprimé, dans une déclaration rendue publique le 30 août par la porte-parole des Affaires étrangères et de la politique de sécurité, Maja kocijancic, sa satisfaction à la suite du retrait du chef de l’État, Joseph Kabila, de la présidentielle. Un geste qui a permis, selon l'UE, de booster la dynamique électorale actuellement à l’étape des recours introduits à la Cour constitutionnelle par les candidats à la députation nationale et à ... Lire la suite


Politique
Jeudi 30 Août 2018 - 16:30

Après la publication des listes provisoires des candidats président de la République et députés nationaux, la Centrale électorale a renoué avec ses réunions et séances-marathons afin d’être en phase avec le chronogramme électoral.

À moins de quatre mois du 23 décembre, date fixée pour la tenue des élections générales, et après la réunion du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) consécutive à la publication des listes provisoires des candidatures pour les élections présidentielle et législatives nationales, les autorités de cette institution d’appui à la démocratie ne connaissent plus de moment de répit. Ils travaillent à un rythme effréné pour assurer les étapes restantes du processus électoral, à en croire un communiqué de presse de la Centrale électorale du 29 août, dont copie est parvenue au Courrier de ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Août 2018 - 19:45

Dans son rapport publié le 28 août, Human Rights Watch (HRW) indique que les faits dénoncés ont eu lieu au moment de dépôt des candidatures. 

 

S’appuyant sur des entretiens directs et par téléphone avec plus de quarante-cinq victimes et témoins des violations, travailleurs médicaux, activistes ainsi que membres et leaders de partis politiques congolais à Kinshasa, à Goma et à Bruxelles, en Belgique, HRW affirme que les forces de sécurité gouvernementales ont fait usage de balles réelles et de gaz lacrymogènes pour disperser des rassemblements de l’opposition politique largement pacifiques lors du dépôt des candidatures au début du mois d’août. « Les autorités congolaises ont fermement réprimé l’opposition politique dans une tentative manifeste de contrôler le processus électoral », a accusé la directrice adjointe de la division Afrique ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Août 2018 - 19:10

Corneille Naanga, président de la Centrale électorale, a assuré que la candidature du chef de milice, condamné à perpétuité pour crimes contre l’humanité, sera invalidée.

Frédéric Batumike. Ce nom pour les habitants du Sud-Kivu fait référence à des atrocités perpétrées dans cette partie du pays sous son égide. Beaucoup gardent encore des souvenirs macabres de ce militaire dont le cynisme était à la hauteur de sa barbarie. C’est avec satisfaction que les Sud-Kivutiens avaient appris son arrestation et son déferrement devant la Haute Cour militaire de Kinshasa. Après jugement, le criminel fut condamné à perpétuité pour crimes contre l’humanité.

Aussi curieux que cela puisse paraître,  le nom de Batumike Rugimbanya a figuré sur la liste de candidats députés provinciaux dans le territoire de Kabare, au Sud-Kivu, selon une liste provisoire en date du ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Août 2018 - 18:30

La requête initiée par l'Office des étrangers fait suite à l’interpellation de l’ex-gouverneur du Katanga, en juin dernier, à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem en raison d’un document de voyage qu'il détenait par devers lui jugé « falsifié » par la police belge.

Alors que ses démêlées avec la justice de son pays n’ont toujours pas trouvé de solution, Moïse Katumbi n’est pas au bout de ses peines. Il doit faire face également à un nouveau processus judiciaire enclenché par la justice belge. Cette dernière vient, en effet, d’exhumer l’affaire de falsification de passeport qui, depuis le 14 juin, colle l’ex-gouverneur du Katanga à la peau. Le parquet de Halle-Vilvoorde, dans la région de Bruxelles, saisi par l'Office des étrangers, une administration placée sous la tutelle du ministère belge de l’Intérieur, a ouvert, depuis le 27 août, une ... Lire la suite


Politique
Mercredi 29 Août 2018 - 17:15

L'information a été donnée dans un communiqué de l'instance judiciaire internationale, rendu public le 29 août.

 

 

 

 

 

 

Le 8 juin dernier, la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) avait décidé, à la majorité, d'acquitter Jean-Pierre Bemba Gombo des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité prétendument commis en République centrafricaine (RCA). A la suite de cet arrêt, la Chambre d'appel a estimé qu'il n'y avait pas lieu de maintenir Jean-Pierre Bemba en détention, dans le cadre de l'affaire concernant les crimes allégués en RCA et qu'il revenait à la Chambre de première instance VII de déterminer si sa détention demeurait justifiée en vertu de sa condamnation pour des atteintes à l'administration de la justice.

Rappel des faits

Le 19 octobre 2016, la Chambre de première instance VII avait déclaré Jean-Pierre Bemba ... Lire la suite

Pages