Les Dépêches de Brazzaville



Disparition : dernier hommage de la République à Henri Elende


Né le 13 novembre 1941 à Brazzaville, Henri Elendé est décédé le 23 juin. La République lui a rendu un ultime hommage le 6 août. « Sur le plan professionnel, il a capitalisé une riche expérience, en assumant les plus hautes fonctions de l'administration publique dans le secteur des sports. Le courage et la persévérance, voilà l'héritage qu'il a légué à la nouvelle génération », a indiqué le ministre de la Jeunesse et des Sports, de l'Education physique, de la Formation qualifiante et de l'Emploi, Hugues Ngouélondelé, donnant lecture de l’oraison funèbre.

Henri Elendé détient jusqu’à ce jour le record national en saut en hauteur. Il avait porté haut le drapeau congolais en remportant la médaille d'or du concours de saut en hauteur aux Jeux de l'amitié de 1961 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, et de 1963 à Dakar, au Sénégal. Sa participation aux Jeux olympiques d'été de 1964 à Tokyo, au Japon, faisait de lui l’athlète congolais le plus attendu aux Jeux africains de Brazzaville de 1965, dont il avait eu l’honneur de prononcer le serment à la cérémonie d'ouverture. Juste après le baccalauréat, il avait été envoyé en France pour la préparation olympique assimilée à l’équipe de France. Les trois mois passés lui avaient permis de poursuivre ses études dans ce pays alors que sa préparation aux Jeux africains prenait un coup.

Avant le tout dernier hommage rendu par le président de la République le 6 août 2022 à Henri Elende, la nation reconnaissante lui avait de son vivant rendu un bel hommage en attribuant son nom au gymnase situé à proximité du stade Alphonse-Massamba-Débat.

 

 


Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Le couple présidentiel déposant la gerbe de fleurs devant la dépouille de l'illustre disparu