Les Dépêches de Brazzaville



Réformes : le ministère du Plan modernise son système d’information


Il s’agit du système intégré de gestion des projets d’investissement publics (sygpip), du système intégré de gestion du financement des partenaires au développement (sygfipad), et du système intégré de gestion de l’information statistique (sygstat).

Ces instruments informatiques ont pour vocation de renforcer respectivement, la gestion de l’information budgétaire, notamment le processus de sélection, de maturation et de priorisation des investissements. La rationalisation de l’appui des partenaires au développement et la nécessité des statistiques comme outils d’aide à la décision de l’exécutif y compris.

« L’objectif de cet atelier est de faire asseoir un modèle de gestion axés sur les résultats, à travers un système de gestions de l’information », a indiqué le directeur de cabinet de la ministre du Plan, Ferdinand saustène Likouka, qui souligne  que cet atelier constitue une étape importante dans le parcours que le ministère du Plan emprunte en vue de poursuivre les réformes de son administration, ayant pour objectif commun d’interfacer avec le système de gestion des finances publiques, dont la mise en production est déjà effective.

Rappelons que cet atelier est organisé par le projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp). Cofinancé par le Congo et la Banque mondiale, ce projet est un outil important d’accompagnement du gouvernement dans la gouvernance du secteur public. Car il permet à l’Etat d’accélérer le processus des réformes sectorielles.

Le renforcement des capacités des institutions bénéficiaires de ce projet permet de mieux outiller les cadres et agents de ces structures publiques pour mieux accroître l’efficacité et l’efficience de l’action publique.

 

 


Lopelle Mboussa Gassia

Légendes et crédits photo : 

Le directeur de cabinet au centre, présidant l'ouverture de l'atelier