Les Dépêches de Brazzaville



Vie associative : Henri Capitant-Congo fait le bilan de sa première année d’existence


Après une année d’existence,  il était important pour les membres de l’association Henri Capitant de se retrouver  pour faire non seulement le bilan de l'année écoulée mais également se projeter dans le futur. Intervenu en visioconférence, Miguel Bimbou, secrétaire général de cette association, a d’abord dressé un bilan positif avant de relever quelques difficultés rencontrées l'année écoulée avec pour corollaire la covid-19.

Ce rapport d’activité annuelle retrace le travail enthousiasmant et annonce les prochains défis qu’attend l’association Henri Capitant-Congo. Parmi ces défis figure en bonne place la publication d’un ouvrage intitulé « Droit du Congo ». Dès la création de cette association, il a été essentiel aux yeux du comité local d’impliquer d’autres acteurs dans le projet de l’association.  Au cours de cette réunion de travail, l’assistance a été informée sur la cooptation des nouveaux membres.

En effet, la première année d’exercice de l’association Henri Capitant-Congo a été extrêmement riche et jalonnée d’étapes qui prouvent non seulement son développement rapide mais aussi un intérêt fort pour ses activités de la part des acteurs publics et associatifs. Cette association a par exemple participé à l’organisation d’un colloque tenu à Brazzaville et Pointe-Noire sur le thème  « L'OHADA en marche » en partenariat avec l’Institut de droit comparé de Paris, l’Association congolaise du droit maritime et la faculté de droit de l’Université Marien Ngouabi. S’exprimant à l’issue de cette réunion, Eric Dibas-Franck, président de cette association s’est dit satisfait au regard des activités réalisées mais précise que le plus gros du travail reste à faire. « Il s’agit là d’une année riche de développement », a-t-il dit.

Notons que l’association Henri Capitant-Congo a pour objectif d’établir un réseau de réflexion et de recherche entre des juristes universitaires et membres des différentes professions juridiques et judiciaires de toutes les nationalités résidant en République du Congo et attachés à la culture juridique française. Les membres de ce comité local sont admis à participer aux congrès internationaux et aux journées nationales organisées par l’association mère aussi bien en France que dans les différents Etats où sont constitués des comités locaux.

 

 


Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

photo: les membres du comité local de l'association Henri Capitant-Congo pendant la réunion crédit photo" ADIAC"