Opinion

  • Éditorial

Antivaleurs

Jeudi 5 Décembre 2019 - 20:47

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


C’est au pluriel, très souvent, que ce mot est employé depuis que notre société éprouve d’énormes difficultés à bannir les comportements en déphasage avec l’éthique. Les maux que renferme ce nom sont multiples, en effet, et ne touchent pas que l’univers des adultes avec son cortège d’antivaleurs, mais bien plus les jeunes qui subissent les revers d’une société en perpétuelle mutation. Incivisme, déviances sexuelles, banditisme, tribalisme sont quelques écorchures que l’on attribue à cette jeunesse qui souhaite dicter sa propre loi.

Si nous épiloguons sur ce sujet ici, c’est parce que des voies pour dévier les jeunes vers ces chemins obscurs existent. En même temps qu’il est nécessaire de promouvoir les valeurs humaines, ancestrales et chrétiennes d’équité, de justice, d’honnêteté, de loyauté, de pudeur, il est judicieux de susciter de nouvelles méthodes pour éradiquer l’oisiveté chez les jeunes.

La preuve de ce que nous disons est bien réel. Car des milliers de jeunes, qui hier épousaient les mailles de la délinquance, ont désormais changé d’avis grâce aux divers programmes de réinsertion socioprofessionnelle. Dans ce numéro, nous avons l’illustration la plus parfaite avec l’initiative de l’association Congo prosperity service qui, à travers la Maison des artisans, forme de jeunes filles et garçons, dont des professionnels du sexe et des « bébés noirs », dans plusieurs métiers.

Les Dépêches du Bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 12/8/2020 | Terre d’école
▶ 11/8/2020 | Vaccin
▶ 10/8/2020 | Unité
▶ 7/8/2020 | Aptitudes
▶ 6/8/2020 | Drame
▶ 5/8/2020 | Transport en commun
▶ 4/8/2020 | Opposition
▶ 3/8/2020 | Attention !
▶ 1/8/2020 | Liste