Opinion

  • Éditorial

Faux !

Dimanche 19 Janvier 2020 - 8:32

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Dans le monde très ouvert et très brutal où nous vivons présentement, il y a les violences visibles, cruelles, sanglantes que les médias internationaux se font un devoir de dénoncer et contre lesquelles les Etats se mobilisent comme on le voit au Sahel notamment. Mais il y a aussi les crimes plus abominables encore qui sont commis par des organisations mafieuses agissant à l’échelle de la planète et qui reposent sur le trafic des faux médicaments. Une mécanique bien rodée dont les peuples émergents comme le nôtre paient le prix fort et qui provoque chaque année la mort prématurée de centaines de milliers d’êtres humains.

Longtemps ignoré du grand public et sous-estimé par les pouvoirs publics sur les cinq continents, ce trafic a pris ces dernières années une ampleur telle que plus personne ne peut, ni ne pourra plus feindre d’en ignorer les conséquences dramatiques. Nous allons en avoir la preuve accablante lorsque six chefs d’Etats africains vont appeler la communauté mondiale à se mobiliser.

Organisé par la Brazzaville Foundation, dont le siège est à Londres, que préside un ami de longue date du Congo, Jean-Yves Ollivier, et qui compte dans ses rangs de hautes personnalités, ce Sommet marquera à coup sûr un tournant dans la bataille planétaire qui débute et que seule la coordination des Etats permettra de gagner à plus ou moins brève échéance. Lancé à Oyo  à l’occasion de la conférence sur le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo ce projet ambitieux mis au point par la Brazzaville Foundation a pris forme en moins de deux ans et tout indique qu’il occupera une place centrale dans la lutte contre la criminalité sur notre continent bien sûr mais aussi partout ailleurs dans le monde.

Nos lecteurs le savent, nous suivons et nous soutenons cette initiative avec tous les moyens de communication dont nous disposons. Nous vous rendrons donc compte de façon précise des décisions qui seront prises dans la capitale du Togo dans les heures à venir. Et, bien sûr, nous donnerons la parole à toutes celles et à tous ceux qui œuvrent, chez nous comme ailleurs, pour lutter contre le trafic des faux médicaments et des médicaments falsifiés.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 20/2/2020 | Tentation
▶ 20/2/2020 | Petits métiers
▶ 19/2/2020 | L'offre
▶ 19/2/2020 | Dette
▶ 17/2/2020 | Faire valoir
▶ 15/2/2020 | Terroir
▶ 13/2/2020 | 14 février !
▶ 13/2/2020 | Global tricherie
▶ 12/2/2020 | Disponibilité
▶ 12/2/2020 | Et maintenant ?