Opinion

  • Éditorial

Formation

Jeudi 19 Septembre 2019 - 20:50

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Nous sommes inspirés cette semaine par l’initiative de l’Institut français du Congo (IFC) qui s’intéresse à l’écosystème de l’industrie musicale du pays. Parce que le numérique a bouleversé les industries de la musique en profondeur et obligé les entreprises du secteur à transformer leurs pratiques marketing de vente, de distribution et de communication, à mobiliser de nouvelles compétences, la formation qu’offre l’IFC, quasiment une exigence, mérite d’être relevée.

Qu’elle s’adresse aux aficionados de la musique urbaine, la formation doit être la réponse aux  mutations actuelles de l’industrie culturelle. Elle doit aider les professionnels dont la filière musicale, requérante d’un nouveau management, a fortement besoin. L’entrepreneuriat culturel et des projets artistiques nécessitent aujourd’hui d’appréhender de nombreux sentiers et métiers.

Si hier élaborer, mettre en œuvre et suivre une stratégie de développement d’artistes a semblé peu contraignant, les arcanes de cet écosystème nous renseignent d’autres performances qui manquent aux entrepreneurs culturels locaux. Voilà donc une aubaine pour se remettre à niveau dans les métiers de production musicale, manager d’artiste, édition musicale, agent artistique, production de spectacles, festivals, start-up musicales, distribution numérique de musique, etc.

Les Dépêches du Bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/10/2019 | Rentrée
▶ 11/10/2019 | Rire
▶ 10/10/2019 | Avertissement
▶ 10/10/2019 | Contexte
▶ 9/10/2019 | Jeunesse
▶ 8/10/2019 | Extension
▶ 5/10/2019 | Congrès
▶ 4/10/2019 | 139 ans !
▶ 3/10/2019 | Palliatif
▶ 2/10/2019 | Preuve