Opinion

  • Éditorial

Incontournable !

Jeudi 22 Octobre 2020 - 19:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce que doivent comprendre aujourd’hui les Européens, et pas seulement les Français, c’est bien le fait que demain plus encore qu’hier l’Afrique, notre Afrique c’est-à-dire le Bassin du Congo, sera un partenaire incontournable pour le Vieux continent. Et que, par conséquent, l’Union européenne dans son ensemble doit profiter de la commémoration des évènements d’octobre 1940 qui se déroulera la semaine prochaine à Brazzaville pour marquer clairement elle aussi l’attention qu’elle porte à cette région du monde.

 

Qu’est-ce qui justifie, dira-t-on, une telle remarque ? Ceci résumé en quelques phrases : tout comme cela s’est produit au début de la Deuxième Guerre mondiale lorsque le général de Gaulle vint chez nous afin de lancer le processus militaire et politique qui devait libérer son pays mais aussi l’Europe du joug nazi, de la même façon c’est au cœur de l’Afrique centrale, chez nous donc, que se jouera dans les années et les décennies à venir la bataille vitale qui permettra de combattre les effets désastreux du dérèglement climatique.

 

Alors que le premier poumon de la planète, à savoir le Bassin de l’Amazone, se dégrade à vitesse grand V du fait de la déforestation anarchique contre laquelle les autorités brésiliennes s’avèrent incapables de lutter, le Bassin du Congo, lui, s’organise pour protéger les forêts, les tourbières, les fleuves et les rivières qui en font un acteur incontournable de la lutte contre la dérive climatique dont le pire pourrait sortir à bref délai pour l’humanité tout entière. Et tout particulièrement pour les peuples de l’hémisphère nord qui commencent à prendre conscience du danger mortel qu’ils courent comme le montre la percée des mouvements écologiques sur le terrain politique.

 

Une fois de plus c’est bien au cœur du continent africain que va se jouer, ou plus exactement que vont se mettre en place les dispositifs stratégiques qui préserveront les nations riches de l’Europe mais aussi du continent américain et de l’Asie. Même si, par conséquent, il n’existe pas de lien apparent entre ce qui s’est passé hier et ce qui se passe aujourd’hui, la commémoration du quatre-vingtième anniversaire du 27 octobre est une belle occasion de marquer que l’Afrique est plus incontournable que jamais dans la bataille que l’espèce humaine mène pour sa survie.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 2/12/2020 | Les deux roues
▶ 1/12/2020 | Menaces
▶ 30/11/2020 | Et maintenant ?
▶ 28/11/2020 | République
▶ 26/11/2020 | Morosité
▶ 26/11/2020 | Unité
▶ 25/11/2020 | Enfin!
▶ 24/11/2020 | Fonds Bleu
▶ 24/11/2020 | Concertation
▶ 21/11/2020 | Prudence