Opinion

  • Éditorial

Jours de marché

Mercredi 8 Avril 2020 - 15:47

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Mercredi et dimanche étaient jusqu'à hier les jours durant lesquels les marchés domaniaux de Brazzaville et autres commerces restaient fermés. On l’a observé sur toute l’étendue de la capitale. Ceci expliquant cela, les Brazzavillois se sont moins déplacés de chez eux, appliquant autant qu’ils l’ont pu la mesure de confinement à domicile. Elle est en effet considérée par les autorités comme faisant partie de la grille des mesures salutaires dans la riposte contre le coronavirus. Désormais ils sont fermés les mardi, jeudi, samedi et dimanche. 

Là où les pouvoirs publics ont encore du pain sur la planche est de parvenir à la stricte observation par les citoyens des autres dispositions du protocole général anticovid-19. Parmi ces dispositions figure celle relative à la distanciation sociale. Il s’agit concrètement de se tenir à plus d’un mètre de son vis-à-vis. Dans les marchés, devant les arrêts de bus comme devant les commerces du pain, du gaz butane ou du pétrole lampant, les Congolais se comportent comme en temps normal.

Mardi dernier, le Premier ministre a touché du doigt cette triste réalité quand il s’est rendu sensibiliser les commerçants du marché Total dans le deuxième arrondissement Bacongo. Les tenanciers des étals, dont beaucoup de mamans, étaient assis les uns accoudés aux autres, les vivres proposés à la vente disposés à même le sol et pour la plupart partageant un doux sourire. Enfin, comme si de rien n’était !

Avec l’ouverture des marchés trois jours sur sept, les Brazzavillois observeront le confinement de façon plus prolongée pendant quatre jours de la semaine. Il est évidemment indispensable que les commerces ouvrent, parce qu’il est impossible de couper Brazzaville du reste du pays car ses habitants mourront de faim. Mais le réajustement du calendrier d’ouverture des commerces effectué par arrêté du ministre de l'Inérieur participe de l'équilibre qu'il a fallu trouver dans le contexte particulier de l’heure, entre les besoins du ventre qui sont aussi essentiels que ceux de la santé communautaire.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 4/6/2020 | Reporté
▶ 4/6/2020 | Bourdonnement
▶ 3/6/2020 | Prolongations
▶ 2/6/2020 | Image
▶ 2/6/2020 | Eau claire
▶ 28/5/2020 | Bataille
▶ 28/5/2020 | Télétravail
▶ 27/5/2020 | Voix du Congo
▶ 26/5/2020 | Confiance
▶ 25/5/2020 | Coordination