Opinion

  • Éditorial

Trafic aérien

Mercredi 29 Juillet 2020 - 17:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Après plusieurs mois de fermeture pour cause de Covid-19, les lignes nationales aériennes congolaises vont dans les semaines à venir s’ouvrir à nouveau au trafic des passagers en provenance ou en partance pour l’étranger. Si les dates de cette reprise internationale ne sont pas encore connues, les impératifs sécuritaires appellent à la vigilance de tous les instants sur les plans de la maintenance des infrastructures et de la surveillance médicale.

Le 21 juillet, le comité national de sûreté de l’aviation civile était réuni pour entre autres, rappeler les mesures que dicte la situation actuelle de cette crise sanitaire mondiale. Désinfecter et encore désinfecter les places qui accueillent les agents durant les heures de travail, les passagers et les bagages, dans les moyens de locomotion ordinaires et à bord des aéronefs, sont la règle stricte à observer, rappelait-on à cette occasion. Ce protocole reste en vigueur tant que la pandémie contre laquelle la communauté des Etats s’est liguée n’est pas éradiquée.

Dans le cadre de cette reprise, il faut noter que l’Europe qui s’est apprêtée à relancer le trafic aérien observe avec appréhension le rebond des cas de contamination dans de nombreux pays de son espace géographique. Pour tenter de mieux contrôler la circulation du virus, des appels se multiplient pour que les gens prennent suffisamment de précautions et ne se relâchent pas, des reconfinements partiels sont rétablis dans certaines régions qui avaient été déconfinées.

La situation telle que décrite signifie que l’on doit intégrer à la reprise du trafic aérien international appelé de tous les vœux les risques qui l’entourent. Une chose est de ne pas laisser les économies s’effondrer complètement du fait de la maladie, une autre est de créer les conditions d’une relance de l’activité qui préserve la santé des usagers. Pour le cas du Congo, cela a été rappelé lors de la réunion des experts de l’aviation civile, en plus des mesures sanitaires qui doivent être renforcées, il est urgent de prémunir les plateformes aéroportuaires contre les incidents d’ordre sécuritaire.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 19/9/2020 | Secteur public
▶ 18/9/2020 | Audace !
▶ 17/9/2020 | Union
▶ 16/9/2020 | Inauguration
▶ 15/9/2020 | Mise en ordre
▶ 14/9/2020 | Gaspillages
▶ 12/9/2020 | Retour
▶ 11/9/2020 | Travaux
▶ 11/9/2020 | Après le bac
▶ 9/9/2020 | Joie