Opinion

  • Éditorial

Alerte rouge !

Mardi 22 Janvier 2019 - 11:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Même si cela ne se voit pas encore de façon claire la communauté humaine, qui a imposé son pouvoir sur les autres espèces animales au fil des centaines de millénaires précédents, commence à prendre réellement conscience des risques vitaux que lui font courir l’exploitation abusive de la nature, la dégradation continue de l’environnement, la hausse des températures, la fonte des glaces dans les régions polaires, la montée des océans qui en résulte, bref l’incapacité de l’homme à contrôler ses propres activités.

Cette prise de conscience est d’autant plus forte que le siècle en cours verra s’accroître d’un tiers la population mondiale si l’on en croit les  derniers chiffres publiés par les démographes et que, par conséquent, la dérive climatique à laquelle nous assistons depuis le début du présent siècle s’accélèrera fortement si rien n’est fait sérieusement pour la combattre. D’où l’idée selon laquelle il convient de tirer la sonnette d’alarme sur une crise inévitable que certains dirigeants comme Donald Trump  nient farouchement, mais dont les peuples – à commencer par le peuple américain lui-même – subissent désormais très directement les effets.

Dans un pareil contexte et même si cela parait fou alors que plusieurs Etats de l’Afrique centrale se trouvent confrontés à de sérieux problèmes intérieurs, la création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, lancée à Oyo il y a près de deux ans, peut et doit devenir une priorité. Pour cette partie du monde, bien sûr, mais aussi pour l’ensemble de la planète car c’est sa mise en œuvre concrète qui sauvera les immenses forêts qu’elle contient, le gigantesque bassin fluvial qui l’innerve, les vastes tourbières où se recycle une bonne partie de l’air que nous respirons.

Rien n’est plus important, selon nous, que de faire valoir maintenant, à l’échelle planétaire, le rôle essentiel que peut et doit jouer le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo dans la protection de la nature dont dépend à bref délai la survie de l’humanité. Apportant une réponse aussi sensée que raisonnable à l’alerte rouge que lancent sur les cinq continents les institutions spécialisées il a, en effet, toutes les chances de s’imposer dans les mois et les années à venir comme l’un des acteurs incontournables de la lutte contre le dérèglement climatique. Mettons donc toute notre énergie à le faire savoir vite, très vite !

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 19/4/2019 | 2021-2022
▶ 18/4/2019 | Innovation
▶ 18/4/2019 | Stabilité
▶ 17/4/2019 | Notre-Dame
▶ 16/4/2019 | Mobilisation
▶ 13/4/2019 | Mise au point
▶ 12/4/2019 | Société civile
▶ 11/4/2019 | Destination Congo
▶ 11/4/2019 | Question
▶ 10/4/2019 | Libye