Enquêtes


Enquêtes
Lundi 11 Décembre 2017 - 15:00

L'Assemblée nationale française abritera, le 12 décembre, une rencontre intitulée "G5 Sahel : une initiative régionale pour une nouvelle architecture de paix?".

La réunion a été initiée par la députée des Français établis hors de France, Amal Amelia Lakrafi, l'institut Themiis et le président de l'association Europe-Mauritanie, Peer de Jong. Y prendront part: l'ancien juge d’instruction, Jean-Louis Bruguière; le général de brigade, Sid’Ahmed Ely Mohamed Znagui, expert auprès du G5 Sahel;  le général de division, François-Xavier de Woillemont, ex-commandant de la force Barkhane; l'ex-ministre de l'Intérieur burkinabè, Auguste Denise Barry, ainsi que Delphine Byrka, d'Expect Consulting, spécialiste des questions de terrorisme. La modératrice sera la présidente de l'institut Themiis, Camille Roux, 

Le Conseil de sécurité a adopté, le 8 décembre à ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 7 Décembre 2017 - 11:00

Deux ans exactement après la signature de l'Accord de Paris, la France va abrtier à nouveau une rencontre mondiale sur le climat, le 12 décembre. Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement est annoncée par l'Elysée, dont une dizaine de chefs d'Etat africains.  Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et le patron de la Banque mondiale, Jim Yong Kim y prendront également part.

Le nouveau sommet, baptisé One Planet Summit, vise à « faire un point d'étape sur son avancée et mobiliser les financements indispensables » à sa réalisation, après la signature de l'Accord de Paris en décembre 2015, a annoncé le président français, Emmanuel Macron. Il a précisé que ce sommet se tiendra avec la Banque mondiale et les partenaires qui le souhaiteront. À New York, le président français a plaidé pour l'adoption d'un pacte mondial sur ... Lire la suite


Enquêtes
Lundi 4 Décembre 2017 - 13:01

Nigériens et Américains signent un mémorandum d'entente sur les opérations de drones armés, pour lutter contre le terrorisme.  Mais au Niger,  des risques d'erreurs et de pertes civiles inquiètent.

L'information a été donnée par le New York Times. Depuis la mort des soldats américains près de la frontière malienne à Tongo Togo, Niamey et Washington  réfléchissent sur les moyens appropriés pour venir à bout des groupes terroristes.  

Des drones américains non armés volent déjà à partir de la base aérienne de Niamey où sont aussi basés les drones Reaper français, en attendant que la base d'Agadez soit en mesure de les accueillir. Ils pourront intervenir dans les zones grises du Niger et du sud de la Libye. On parle de "drones tueurs". Des aéronefs  qui  peuvent être un risque pour la population civile. Officiellement,  c'est uniquement sur ordre des ... Lire la suite


Enquêtes
Lundi 4 Décembre 2017 - 12:58

Baptisée "Marshariki Salaam II", l'opération lancée sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan, le week-end dernier, prendra fin le 6 décembre, a-t-on appris. 

 

 Dix pays de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF) prennent part à l'exercice: Burundi, Comores, Djibouti,  Ethiopie,  Kenya, Rwanda, Seychelles, Somalie, Soudan et Ouganda.  "L' exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré  le chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair.  
Le directeur de l'EASF, Abdillahi Omar Bouh,  a affirmé que l'exercice "Marshariki Salaam II", "améliorera la connaissance de l'EASF au sein et au-delà de la région , maintiendra et renforcera la cohésion et la ... Lire la suite


Enquêtes
Jeudi 30 Novembre 2017 - 12:46

En 2017, l'aide étrangère américaine est  d'environ 42,4 milliards de dollars. Concernant l'apport en matière de sécurité et dans certains programmes proches de la justice ainsi que de la lutte contre le narcotrafic, elle s'elève à 16,8 milliards de dollars.  

Quelque 8,7 milliards de dollars ont été fournis par le département de la Défense, le reste par le département d’Etat ainsi que d'autres autres agences  dont l'USAID,  la DEA et  le ministère de l’Intérieur. Les dix premiers bénéficaires sont l'Afghanistan, Israël, l'Egypte, l'Irak, la Jordanie, le Pakistan et quatre pays africains,  notamment le Kenya (626,4 millions de dollars), le Nigeria (606,1 millions de dollars), la Tanzanie (575,3) et l’Ethiopie (513,7). Viennent ensuite, pour l’Afrique, l’Ouganda, la Zambie, le Mozambique, le Sud Soudan, le Rwanda, etc. 
L'assistance sécuritaire ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 29 Novembre 2017 - 18:32

Pour les autorités de Lagos, la situation qui prévaut dans la région anglophone de ce pays booste les importations illégales d'armes de guerre au Nigeria.  

L'information a été rendue officielle par le contrôleur général des douanes nigerianes, Handed Ali. Il a ouvertement accusé les tensions dans la région anglophone du Cameroun, frontalière du Nigeria, de dresser le lit aux importations illégales d'armes sur le territoire nigérian, selon le journal This Day.
Les compagnies de transport maritime desservant les lignes extérieures sont accusées de profiter de la crise anglophone pour "aider et encourager les importations illégales des armes".  Pour Handed Ali, cette situation est également préjudiciable tant pour la sécurité de la population nigériane, que pour le bien-être de la population des pays voisins.
La crise anglophone au sud-ouest et au nord-ouest  ... Lire la suite


Enquêtes
Mercredi 29 Novembre 2017 - 17:45

Lors d'une attaque des miliciens anti-balaka, menée le 26 novembre, dans le sud du pays, un soldat égyptien a trouvé la mort et trois autres sont blessés. 

L'information a été donnée par l'Organisation des Nations unies (ONU). Cinq "anti-Balaka" ont également été tués durant ces affrontements. Cette attaque est intervenue à Gambo, à l'ouest de la ville de Bangassou, d'où était parti un convoi de la Minusca, en vue de renforcer la base opérationnelle de Bambolo.  
Ce qui porte à treize, le nombre de Casques bleus de la Minusca (13 000 hommes) tués dans le pays depuis le début de l'année. Un autre Casque bleu égyptien était tué en Centrafrique, le 3 septembre.
Suite à un vol à main armée, le 20 novembre dernier, qui a menacé la vie de ses travailleurs, Médecins sans frontières (MSF) a évacué ses employés et suspendu des opérations médicales à ... Lire la suite


Enquêtes
Lundi 27 Novembre 2017 - 14:28

En visite dans le continent, plus précisément au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Ghana, du 27 novembre au 30 novembre, le président français parlera d'entrepreneuriat, d'éducation,  de politique de jeunesse et d'énergies renouvelables.

Au Burkina Faso, première étape de sa tournée africaine, le président Emmanuel Macron y prononcera un discours sur son "approche de l'Afrique" devant les étudiants de l'université de Ouagadougou. Ce pays a la particularité de compter une jeunesse politisée qui n'a pas une bonne perception de l'image de la France, depuis la mort du président Thomas Sankara en passant par son "soutien" au président déchu, Blaise Compaoré. Il visitera ensuite une centrale solaire,
L'homme d'Etat français ambitionne d'améliorer l'image de son pays au Burkina Faso et en  Afrique. L'Elysée semble conscient que l'influence française est en recul en ... Lire la suite


Enquêtes
Samedi 25 Novembre 2017 - 13:00

En visite d'Etat en Russie, le président soudanais a appelé son homologue russe à l'aider face aux Etats-Unis. Leurs échanges ont également porté sur les relations bilatérales entre les deux pays et les questions internationales. 

La visite en Russie d'Omar el-Béchir intervient après la levée de l'embargo américain contre le Soudan. Mais il sollicite la protection de Vladimir Poutine face aux "actes agressifs" des Etats-Unis, contraires à cette levée d'embargo imposé pendant vingt ans. "Nous avons besoin d’être protégés contre les actes agressifs des Etats-Unis", a-t-il déclaré. 
Khartoum veut aussi renforcer sa coopération militaire avec Moscou et se fournir en armes. En retour, le président soudanais  veut être un relais pour la Russie en Afrique. En effet, Washington accuse Khartoum de soutenir "le terrorisme".  Omar el-Béchir a remercié Poutine  pour ... Lire la suite


Enquêtes
Dimanche 26 Novembre 2017 - 12:45

Au regard des dernières images diffusées par la chaîne américaine CNN, sur le calvaire des migrants d'Afrique subsaharienne en Libye, le président français, Emmanuel Macron, a qualifié les horreurs liées à l'esclavagisme de "crime contre l'humanité". 

Le président français s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec le président de l'Union africaine à l'Elysée, Alpha Condé. Il a appelé à une réunion urgente du Conseil de sécurité. Car,  "ce qui a été révélé relève bien de la traite des êtres humains", a-t-il déclaré.  
La chaîne CNN a diffusé des images actroces, insupportables, d'une scène de vente à la criée de migrants africains subsahariens dans "un marché aux esclaves",  non loin de Tripoli.  Emmanuel Macron souhaite "aller beaucoup plus loin dans la lutte contre les trafiquants [...]. "La dénonciation par la France est sans ... Lire la suite

Pages