Smartphone : s’achemine-t-on vers la disparition définitive des téléphones BlackBerry ?

Jeudi 6 Février 2020 - 21:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après trois années de tentatives pour redonner vie à la marque, le fabricant chinois TCL jette l'éponge. C’est par un communiqué qu’il vient d'annoncer la fin de la commercialisation des smartphones sous licence BlackBerry.

TCL Communications a donc annoncé qu’il cesserait de vendre ses modèles de téléphones BlackBerry à partir du 31 août 2020 lorsque prendra fin sa licence d’exploitation de la marque. Le fabricant chinois d’équipements électroniques indique, par ailleurs, qu’il assurera le support technique et la garantie de ses BlackBerry existants jusqu’au 31 août 2022.  

Pour la petite l’histoire, en septembre 2016, BlackBerry annonçait qu’il ne fabriquerait plus ses smartphones. Quelques mois plus tard, l’entreprise passait un accord de licence avec TCL. En trois ans d’exploitation de la licence canadienne, TCL a lancé cinq mobiles pour redorer le blason des téléphones à clavier physique.  

BlackBerry n’a malheureusement pas réussi a retrouvé sa place, malgré des produits décisifs comme le KEYone puis le Key2, munis d’un clavier physique et du système d’exploitation Android. Ces produits ont certes convaincu un large public, mais n’ont pas connu le succès qu’avaient eu les BlackBerry d’origine de l’époque pré-iPhone.

On se souvient de l’écosystème du marché du téléphone portable au début des années 2000, lorsque la messagerie BBM et le clavier physique des Bold et autre Curve faisaient des émules. Avoir un téléphone BlackBerry est un effet de mode et la marque était celle préférée par les patrons et autres dirigeants pour la flexibilité de sa messagerie et sa capacité à gérer les e-mails.

Il semble pourtant que BlackBerry n’a pas vu venir les grands changements en terme d’ergonomie et de nouveaux besoins, car l’entreprise canadienne va vite se heurter à l’innovation des Galaxy S de Samsung et de l’iPhone d’Apple. L’avènement des grands écrans tactiles et le développement des systèmes Android et iOS se sont accompagnés d’un panel d’applications.

Si, en effet, BlackBerry a bien tenté de rattraper le coup avec son système d’exploitation maison, BB10, une technologie toujours tournée vers le monde professionnel et aux atouts certains, l’entreprise n’a pas attiré les développeurs d’applications à s’accrocher à ce système préférant sans doute Android et iOS.

Ce qui est sûr, BlackBerry n’a pas encore réagi à l’annonce de TCL. D’autres fabricants pourraient entrer en lice pour reprendre le flambeau. Ce qu’attendent avec impatience les fanatiques de la marque et ceux qui détiennent les dernières signatures de BlackBerry.  

 

Quentin Loubou

Légendes et crédits photo : 

Téléphone BlackBerry

Notification: 

Non