Opinion

  • Éditorial

Soutien

Samedi 5 Janvier 2019 - 18:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Rien n'est plus important, en ce début d'année, que de rappeler à chacun d'entre nous qu'il est responsable de ceux qui l'entourent directement mais aussi et plus largement, de la société à laquelle il appartient. Une responsabilité qui ne doit pas se traduire seulement par des mots mais qui doit se concrétiser par des appuis matériels apportés aux institutions publiques et privées dont la mission est précisément de protéger les plus faibles, les plus isolés, les plus vulnérables.

Alors que le Congo est sur le point de reprendre la marche en avant que l'effondrement des cours du pétrole sur les marchés mondiaux avait  profondément perturbée ces dernières années, il convient de souligner avec force le fait que la solidarité est un devoir individuel aussi bien que collectif. Car, c'est elle qui commande l'unité profonde du pays, chez nous comme ailleurs dans le monde.

Croire qu'il revient à l'Etat et à lui seul de lutter contre la pauvreté et les maux que celle-ci engendre, à commencer par l'ignorance, est la plus grave des erreurs. S'il est vrai, en effet, que la puissance publique a des responsabilités particulières dans la protection des plus faibles sur l'ensemble du territoire national, il l'est tout autant que le simple citoyen doit lui aussi se mobiliser maintenant plus qu'il ne l'a fait hier afin de contribuer de façon efficace à ce combat.

Le progrès venant toujours de la réponse que l'on apporte aux problèmes que pose la vie en société, aider ceux et celles qui en ont besoin à se nourrir correctement, à vivre dans un lieu sain, à se protéger contre les agressions de la nature, à combattre la maladie, à vivre en sécurité est une obligation à laquelle nul ne peut aujourd'hui se soustraire. Les églises et les institutions caritatives s'y emploient avec force au côté de l'Etat mais, elles n'ont pas les moyens  nécessaires pour faire face aux besoins de tous ceux et de toutes celles que la vie impacte durement. Et c'est pourquoi chacun de nous doit aussi s'en préoccuper.

Tel est, du moins nous semble-t-il, l'un des objectifs majeurs des douze mois de l'année qui commence : faire en sorte que la prospérité retrouvée profite aussi et surtout aux plus faibles. 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/1/2019 | Relance
▶ 17/1/2019 | Brexit
▶ 16/1/2019 | Episode
▶ 16/1/2019 | Routes
▶ 15/1/2019 | Politique
▶ 12/1/2019 | Preuve
▶ 11/1/2019 | Au nom du père
▶ 11/1/2019 | Duo gagnant
▶ 10/1/2019 | Voyons donc …
▶ 9/1/2019 | Stabilité