Opinion

  • Éditorial

Cargaison

Samedi 29 Juin 2024 - 18:43

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


On peut nommer ainsi le fret de produits nocifs saisis par la police et la gendarmerie dans le cadre de l’opération « Coup de poing », lancée à Brazzaville depuis plusieurs semaines contre le grand banditisme. Constitué de sacs de chanvre indien, de drogues dures conditionnées, de machettes et autres objets coupants, cet attirail est en partie le fonds de commerce de ces bandes tristement célèbres, mais aussi leur outil de « travail ».

En s’attaquant cette fois de façon plus minutieuse aux actions décriées des « Bébés noirs », l’opération « Coup de poing » gagne en notoriété par rapport aux précédentes initiatives du même type, spectaculaires en soi, mais qui exploitaient très peu l’option consistant à débusquer et à détruire les lieux de stockage des « consommables » de ces gangs.

Dans la conduite de cette traque, la police et la gendarmerie semblent ne pas privilégier le tout-répressif. Interrogé par la presse, un officier en mission a souligné qu’une fois des présumés coupables interpellés, le tri est opéré en fonction de la gravité des infractions répertoriées. Les auteurs de faits jugés mineurs sont remis à la disposition de leurs parents incités séance tenante à mieux assurer l’encadrement de leurs enfants.

En revanche, face aux crimes de sang et autres infractions graves, les auteurs doivent répondre devant les tribunaux. Cette catégorie regroupe le plus grand nombre d’individus interpellés au cours de cette opération de police saluée par la population. Ils sont toujours une centaine ou un peu plus à chaque rafle. A Brazzaville, aucun arrondissement n’est épargné. C’est dire combien le jeu en valait la chandelle.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/7/2024 | Aveu
▶ 17/7/2024 | Pour l’honneur !
▶ 15/7/2024 | Un pas
▶ 13/7/2024 | Double braconnage
▶ 11/7/2024 | Atout indéniable
▶ 10/7/2024 | Donner plus
▶ 8/7/2024 | Survie
▶ 6/7/2024 | Vers 2026
▶ 5/7/2024 | Inévitable