Opinion

  • Éditorial

Commerce

Lundi 15 Février 2021 - 19:27

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Parmi les questions qui se posent aujourd’hui à la communauté humaine dans son ensemble figurent en bonne place les conséquences que la fermeture des frontières provoquée par la pandémie du coronavirus aura sur le commerce mondial. Alors, en effet, que l’essor de celui-ci tout au long des cinquante dernières années a généré une richesse sans précédent sur les cinq continents, sa chute brutale ces derniers mois a provoqué un ralentissement de la croissance économique que tous les pays paient au prix fort.

 

Dans ce contexte très particulier que personne n’avait vu venir et donc anticipé, nous assistons à une crise du transport aérien qui menace toutes les grandes compagnies et paralyse tous les aéroports, mais qui gagne aussi, même si c’est nettement moins visible, le transport terrestre et le transport naval. Avec comme conséquence une véritable explosion du commerce numérique qui permet aux consommateurs de se procurer, sans se déplacer ou presque, les produits dont ils ont besoin pour vivre.

 

Une véritable révolution dont profitent, certes,  au premier chef les puissants groupes comme Airbnb, Alibaba, Amazon, Apple, Facebook, Google, LinkedIn, Microsoft, Netflix, Twitter, Uber, Wikipédia, Yahoo et autres géants,  mais qui change aussi de façon radicale le comportement des simples citoyens que nous sommes comme en témoignent la hausse verticale de la vente dite « en ligne », la généralisation des offres commerciales sur le web et les réseaux sociaux, la livraison à domicile d’un nombre toujours plus grand de produits. Et qui, par conséquent, doit être observée avec la plus grande attention car elle sera à coup sûr l’un des ressorts principaux du commerce, des échanges de demain.

 

Ce qui se produit sous nos yeux est en quelque sorte une révolution dont les effets seront semblables à ceux qui découlèrent, au dix-neuvième et au vingtième siècle, de ce qu’il est convenu d’appeler la « révolution industrielle ». Autrement dit d’un véritable changement de mœurs provoqué par les avancées technologiques qui ont généré elles-mêmes l’ « économie de marché »  dont les règles se sont imposées partout dans le monde.

 

Réfléchir aux atouts et aux faiblesses que ce changement radical porte en lui s’impose dès à présent aux acteurs politiques comme aux acteurs économiques et à la société civile dans son ensemble. Mieux vaut le savoir et s’en préoccuper sans plus attendre afin de prendre les bonnes décisions tant qu’il est temps.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 5/3/2021 | 8 mars
▶ 4/3/2021 | A vos marques !
▶ 3/3/2021 | Attention !
▶ 2/3/2021 | Droit à la parole
▶ 1/3/2021 | Leçon
▶ 27/2/2021 | Cela bouge
▶ 26/2/2021 | Osez rêver !
▶ 25/2/2021 | Bon sens
▶ 24/2/2021 | Arguments
▶ 23/2/2021 | Rassurant !