Opinion

  • Éditorial

Concentration

Mercredi 26 Octobre 2022 - 18:17

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


L’ambition de la Fédération congolaise de football de reconquérir à court terme les places perdues par ses clubs en compétitions africaines paraît légitime. Les équipes qui représentent le pays savent très bien à quoi s’en tenir pour relever le défi : se montrer régulières dans la phase de poules. L’AS Otohô, le champion du Congo ayant quitté prématurément la compétition, tous les espoirs reposent sur les Diables noirs, auteurs d’un excellent match au second tour des préliminaires de la Coupe de la Confédération.

Gâtés par le tirage au sort, les Diablotins ont la mission de frapper un grand coup et de permettre au football congolais de gagner davantage de points pour améliorer son classement. Depuis la publication des combinaisons du tour de cadrage, les dirigeants et le public sportif basculent volontiers dans l’excès de confiance. Ils ne cachent ni leur joie ni leur soulagement, comme si la double confrontation contre La Passe s’était déjà jouée en leur faveur. La chance leur est plutôt favorable face au club seychellois sommairement équipé et qui s’est fait éliminer de la Ligue africaine des champions en encaissant quinze buts lors des deux matches qui l’avaient opposé aux Sud- Africains des Mamelodi Sundowns.

Mais attention à ne pas trop s’enflammer ! Diables noirs-La Passe est un match piège dans la mesure où le football réserve parfois d’énormes surprises. Chaque confrontation a ses réalités. Les rencontres des 4 et 9 novembre sont classées parmi les plus décisives pour l’avenir du football congolais. Pour ne pas louper cette occasion en or, le club brazzavillois doit aborder les deux manches avec la même concentration que lorsqu’il affronte un mastodonte du football africain.

La qualification va faire  taire  les critiques car dans les compétitions africaines, les Diables noirs n’ont fait jusqu’à présent qu’une simple et anonyme figuration, à l’exception de leur premier tour de cadrage disputé en 2013. Ce groupe talentueux, combatif et sûr de ses forces, aura cette fois l’occasion de prouver qu'il a vraiment mûri et que ses ambitions dépassent désormais le cadre national.

Les Dépeches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 3/2/2023 | Demi-teinte
▶ 3/2/2023 | Aide
▶ 2/2/2023 | A nos langues !
▶ 1/2/2023 | Archives
▶ 30/1/2023 | Euphorie
▶ 28/1/2023 | Lumière...
▶ 26/1/2023 | Cri du cœur
▶ 25/1/2023 | IRM
▶ 24/1/2023 | Hommage
▶ 23/1/2023 | Institut