Opinion

  • Éditorial

Confirmer

Jeudi 30 Novembre 2023 - 8:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le décor de la 26e édition de la Coupe du monde  des seniors dames de handball est planté. Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, trois pays, le Danemark, la Norvège et la Suède, vont accueillir, du 29 novembre au 17 décembre, les trente meilleures nations mondiales, qui vont se donner coup pour coup, chacune avec les moyens dont elle dispose, pour succéder à la Norvège tenante du titre.

Les Diables rouges seniors dames, qui s’invitent au spectacle pour la deuxième fois consécutive, espèrent pouvoir sortir de leur poule du tour préliminaire et offrir à leur sélection une nouvelle dimension. Elles avaient déjà fait rêver en donnant des signaux positifs de la renaissance du handball congolais lors de la dernière phase finale disputée en Espagne, en 2021. Le Congo étant la seule nation africaine à disputer le tour principal.

La mission consiste maintenant à sauvegarder ces acquis. Histoire de prouver que les joueuses congolaises ont bien mûri et que leurs ambitions dépassent désormais le cadre continental. Ce défi s’annonce difficile à relever en tenant non seulement compte des forces en présence mais aussi de la première partie de préparation totalement bâclée à domicile. Les Congolaises ont, en effet, hérité d’un groupe relevé dans lequel elles doivent sortir le grand jeu devant la République tchèque, les Pays-Bas et l’Argentine.

Il faut au moins une victoire face à l’une des trois grandes nations du handball mondial pour transformer l’exploit de 2021 en confirmation. Il y a lieu d’admettre aussi que les deux matches amicaux livrés sur la route du mondial, face à la Croatie et le Monténégro, soldés par des résultats non probants, n’ont pas dissipé tous les doutes concernant l’état de forme de la sélection congolaise. Mais au-delà des défaites concédées, les Diables rouges sortent de cette mise au vert croate grandies. Vaut-mieux découvrir les faiblesses bien avant que pendant la compétition, nous enseigne-t-on.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/2/2024 | Brazzaville et Beijing
▶ 23/2/2024 | Gangrène
▶ 22/2/2024 | Fraudeurs
▶ 21/2/2024 | « Alima »
▶ 22/2/2024 | Nos enfants à l'école
▶ 15/2/2024 | Remise à plat
▶ 15/2/2024 | Rire écolo !
▶ 15/2/2024 | Se projeter
▶ 12/2/2024 | Manuels
▶ 10/2/2024 | ça se passe à l'école