Opinion

  • Éditorial

Contribution

Dimanche 29 Octobre 2023 - 16:35

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le sommet des trois bassins forestiers tropicaux réuni à Brazzaville pendant trois jours a pris fin samedi 28 octobre. Les hôtes de marque venus de quatre coins du monde partager leur inquiétude, mais aussi leur espoir de voir le consensus prendre le dessus sur la dissension à propos de la problématique de l’environnement sont repartis chez eux pétris d'enseignements.

Il est utile de saluer cette importante mobilisation des experts et des décideurs autour d'un débat qui prend de l’ampleur à mesure que les effets du changement climatique se multiplient à travers les cinq continents. Il importe en même temps d'observer comment la presse dans son ensemble a accompagné la tenue de ce sommet.

Au même titre que les autres acteurs de la société civile, les médias ont en effet permis, autant que possible, de mieux connaître le sujet, de se saisir des enjeux de la rencontre et de mesurer à quel point l'Amazonie, le Bornéo-Mékong et le Bassin du Congo ne cesseront d'être un lieu de convergence pour une humanité en quête de bien-être.

Les nombreuses dépêches produites à l’occasion ont aussi témoigné de la pertinence du message de trois bassins qui tendent les bras au reste du monde dans le dessein de le rendre plus résilient, plus conciliant et convenablement à l'écoute des voix de paix et de solidarité que semblent perturber avec obstination des bruits de bottes fort terrifiants.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 23/2/2024 | Gangrène
▶ 22/2/2024 | Fraudeurs
▶ 21/2/2024 | « Alima »
▶ 22/2/2024 | Nos enfants à l'école
▶ 15/2/2024 | Remise à plat
▶ 15/2/2024 | Rire écolo !
▶ 15/2/2024 | Se projeter
▶ 12/2/2024 | Manuels
▶ 10/2/2024 | ça se passe à l'école
▶ 9/2/2024 | Eclairage