Opinion

  • Éditorial

Cyberattaques

Mardi 11 Mai 2021 - 19:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Que les cyberattaques, autrement dit le piratage informatique, se multiplient à travers le monde comme vient de le démontrer la paralysie du plus grand oléoduc des Etats-Unis était, hélas !, prévisible depuis longtemps. Menées par des groupes criminels dans le but de récolter de l’argent, mais probablement aussi manipulées par des puissances extérieures ce type d’opérations va générer une instabilité générale dont il convient de prendre dès à présent la juste mesure si l’on veut en limiter les conséquences désastreuses.

 

Résumée en quelques mots, la cyberattaque lancée lundi a purement et simplement bloqué l’acheminement sur près de 9.000 kilomètres des carburants produits dans le Texas qui approvisionnent par un puissant pipe-line la mégapole de New York et la côte est des Etats-Unis. Une opération criminelle dont le but était manifestement de provoquer une flambée inédite du prix des carburants qui elle-même aurait fortement perturbé la relance de l’économie américaine à laquelle s’emploient le nouveau Président Joe Biden et son gouvernement.

 

Ce que confirme la cyberattaque ainsi menée est le fait qu’il est possible aujourd’hui de paralyser les grandes industries en s’en prenant aux outils informatiques grâce auxquels elles développent leurs activités. Nous en avons eu la démonstration à plusieurs reprises ces derniers mois en Iran, en Arabie Saoudite, en Ukraine et ailleurs, démonstration d’autant plus inquiétante que derrière ces agressions informatiques se dissimulent très probablement des puissances qui ont pris la juste mesure de leur capacité de nuisance.

 

De ce qui précède l’on peut, l’on doit tirer la conclusion que les Etats doivent sans plus tarder s’organiser afin de  prévenir de telles agressions. Une prévention qui sera d’autant moins facile à organiser que l’intelligence dite « artificielle », c’est-à-dire créée par des ordinateurs ultrapuissants et propagée par des réseaux de plus en plus complexes, va permettre aux cyberattaques de prendre une dimension sans mesure avec celle que nous voyons aujourd’hui se produire.

 

Anticiper l’inévitable est plus que jamais un devoir stratégique que tous les Etats, tous les gouvernements, tous les peuples doivent désormais s’imposer, si du moins ils veulent préserver leur liberté, leur indépendance.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/6/2021 | Ndji-Ndji
▶ 17/6/2021 | Valeurs
▶ 17/6/2021 | Fardeau
▶ 15/6/2021 | Dans le bon sens
▶ 14/6/2021 | Equilibre
▶ 12/6/2021 | Tensions
▶ 11/6/2021 | Fleuve Congo
▶ 10/6/2021 | Jeu de tweets
▶ 8/6/2021 | Emploi
▶ 7/6/2021 | Conseil de sécurité