Opinion

  • Éditorial

Défi

Jeudi 29 Avril 2021 - 17:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Parmi les défis que le gouvernement à venir devra relever tout au long du nouveau quinquennat figure en tête et de façon claire la formation des nouvelles générations et donc l’insertion des jeunes dans la société civile. Une exigence dont la plus haute autorité de l’Etat a pris la juste mesure comme en ont témoigné les discours qui ont jalonné la campagne électorale et que l’équipe ministérielle dont nous devrions connaître très bientôt la composition concrétisera certainement.

 

Il faut dire, avant d’aller plus loin, que l’enjeu est à tous égards considérable : d’abord parce que la jeunesse congolaise, comme celle de toutes les autres nations du continent, occupe une place de plus en plus grande au sein de la société civile; ensuite parce que ses attentes sont fortes tant dans le domaine du savoir que dans celui de l’emploi, du niveau de vie; enfin parce que sa capacité d’adaptation aux nouvelles technologies lui donne une capacité d’action sans précédent.

 

Faire en sorte que les jeunes congolaises et les jeunes congolais puissent acquérir le savoir nécessaire, trouver une place dans la société qui leur permette de vivre confortablement et de fonder une famille, contribuer de façon décisive à l’essor de notre pays est de toute évidence une priorité absolue pour le et les gouvernements à venir. Une priorité qui a été énoncée de façon claire par le président de la République puis relayée de façon toute aussi claire par son entourage, mais qui va devoir être une réalité dans les jours, les semaines, les mois et les années à venir. Et un passage du discours à l’acte qui ne sera certainement pas facile étant donné les obstacles que la crise du temps présent élève sur notre route comme sur celle des toutes les nations du globe.

 

Il ne nous appartient évidemment pas de dire quelles sont les personnalités les mieux équipées intellectuellement et placées politiquement pour mener à bien ce grand dessein du nouveau quinquennat, mais il ne fait aucun doute que le choix du chef du gouvernement et de ses principaux ministres donnera un contenu très concret aux engagements pris par la plus haute autorité de l’Etat.

 

Affaire à suivre donc avec la plus grande attention car le défi à relever est d’une taille tout à fait exceptionnelle !

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 6/5/2021 | Nouvelle page
▶ 6/5/2021 | Musicalité
▶ 5/5/2021 | Diplomatie
▶ 3/5/2021 | Accablant !
▶ 1/5/2021 | Médiation
▶ 29/4/2021 | Web-série
▶ 29/4/2021 | Défi
▶ 29/4/2021 | Détente
▶ 27/4/2021 | Mea culpa !
▶ 26/4/2021 | Routes