Opinion

  • Éditorial

Délai

Mardi 30 Janvier 2024 - 20:59

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


A travers la note circulaire publiée le 19 janvier 2024 et signée par le ministre du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation, le gouvernement a donné un délai de trois mois aux étrangers pour qu’ils se conforment à la loi n° 19-2005 du 24 novembre 2005 réglementant l’exercice de la profession de commerçant au Congo.

Celle-ci précise les activités commerciales qui ne doivent pas être exercées par les étrangers, notamment le commerce de détail à l’étalage, la fabrique et la distribution de pain, le transport urbain et routier, les officines pharmaceutiques, les cliniques et cabinets médicaux ainsi que les établissements privés d’enseignement.

L’idée en soi est bonne parce que ces secteurs d’activités sont sensibles et vitaux. Cependant, le gouvernement s’y prend avec beaucoup de retard tandis que les étrangers ont eu largement le temps de monopoliser l’espace. Pourquoi l’Etat a-t-il attendu près de vingt ans pour faire appliquer cette loi ?

Sans compter que les réseaux commerciaux créés par les étrangers avec les nationaux risquent de compliquer les contrôles que préconisent d’organiser les services publics au-delà du 25 mars prochain, date limite fixée par l’Etat.

Il est vrai que le commerce de détail au Congo n’est tenu en grande partie que par les étrangers. Force est de constater que le vendredi, jour de prière pour les musulmans, pour certains d’entre eux, les boutiques et échoppes sont fermées dans les marchés et quartiers de Brazzaville.

Le gouvernement aurait pu se donner un peu de temps d’étude de l’environnement commercial avant de prendre cette circulaire qui, si l’on n’y prend garde, sera difficile à appliquer.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/4/2024 | C'était chaud !
▶ 12/4/2024 | On se surveille !
▶ 11/4/2024 | Défis sanitaires
▶ 10/4/2024 | Savoir gérer
▶ 9/4/2024 | Calculs
▶ 8/4/2024 | Feu de tout bois
▶ 7/4/2024 | Voisinage
▶ 4/4/2024 | En attente
▶ 4/4/2024 | Délocalisation
▶ 2/4/2024 | Encore une concertation !