Opinion

  • Éditorial

En rédaction

Samedi 10 Septembre 2022 - 15:47

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Dimanche 4 septembre, le match retour opposant le Congo et la République centrafricaine pour une place qualificative au Championnat d’Afrique des nations de football, Algérie 2023, était bel et bien terminé à Massamba-Débat. Pourtant, les « hostilités » se sont poursuivies hors du stade. Non pas entre les supporters des deux nations rentrés chez eux sans incident, mais entre des Congolais divisés sur la manière dont les Diables rouges l'avaient emporté à seulement 1-0 devant les Fauves du Bas-Oubangui.

Ce score bien qu’étriqué qualifiait les Congolais, mais les fanatiques invoquant une victoire " sans la manière " du Onze national, déjà perdant à l'aller 1-2, n’ont pas caché leur déception. Pour eux, en janvier prochain, en Algérie, les poulains d’Elie Ngoya ne seront pas à la hauteur : niveau de jeu approximatif, sélection hasardeuse, combativité au bas de l'échelle, autant de griefs alignés par ce groupe de mécontents pour décrire les contreperformances des Diables rouges locaux.

Pour leurs contradicteurs, en football comme souvent en toute chose, le résultat seul compte. Ils ont appelé à saluer cette qualification des Congolais et, le temps qui nous sépare du début de la compétition, à mettre l’accent sur la préparation des garçons. Car quoi qu’on en dise, les dix-huit nations attendues en Algérie vendront cher leur peau. Ce camp attend maintenant dans cet élan porteur d’espoir un accompagnement adéquat des pouvoirs publics et un comportement exemplaire de la Fédération congolaise de football. 

Sur leur plate-forme et au moyen de leurs téléphones portables, le débat s'est animé de longues heures plus tard après la fin du match. On a eu affaire aux journalistes d'une rédaction, la nôtre précisons-le modestement tous passionnés, comme sans doute les cinq millions de Congolais, de voir enfin le staff technique des Diables rouges et toutes les intelligences qui gravitent autour de nos ambassadeurs du ballon rond, faire preuve d'innovation dans la gestion de l’équipe nationale. Seront-ils entendus ? Attendons voir.  Algérie 2023, ce n’est plus très loin !

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 1/10/2022 | Langue russe
▶ 30/9/2022 | Piège
▶ 29/9/2022 | Plan
▶ 29/9/2022 | Pavés
▶ 29/9/2022 | Financements additionnels
▶ 27/9/2022 | Municipalités
▶ 26/9/2022 | Cantines scolaires
▶ 24/9/2022 | Tout de même
▶ 21/9/2022 | Long terme
▶ 21/9/2022 | Feux de Brazza