Opinion

  • Éditorial

Eternel recommencement

Jeudi 8 Juin 2023 - 12:20

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les élections des fédérations sportives nationales marquent une étape déterminante dans la mise en œuvre du développement du sport national car, le gouvernement compte sur la performance des bureaux exécutifs pour tirer toutes les disciplines  vers le haut. Ce qui est tout à fait logique dans la mesure où les assemblées générales électives se tiennent dans la seule ambition de rendre les fédérations dynamiques, capables de mobiliser les athlètes, viabiliser les infrastructures mises à leur disposition et produire des champions.

Briguer la présidence relève du débat d’idées. Le président d’une fédération sportive nationale étant élu sur la base d’un programme de développement sportif que les électeurs jugent crédible. Pour cette olympiade (2020-2024), la Fédération congolaise de cyclisme (Fécocy) a cependant relégué ce principe fondamental au second plan. Les intérêts personnels ont visiblement pris le dessus sur la réelle volonté de redonner à la discipline ses lettres de noblesse.

La crise accentuée a entraîné la démission du président de la Fécocy après avoir passé trois saisons à travailler dans un climat plombé.  Entre reprises d’élections et recours judicaires, l’organisation du premier tour cycliste du Congo, promise avec assurance, n’a pas eu lieu. L’avenir du cyclisme congolais s’en trouve remis en cause. Après le fiasco du 27 mai, les observateurs se demandent pourquoi se précipiter à organiser des nouvelles élections. 

Qu’en déduire ? Pour que le processus électoral dans cette fédération soit mené à son terme, il y a un véritable travail de fond à mener… Afin d’éviter un éternel recommencement.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 12/6/2024 | Face cachée
▶ 11/6/2024 | A la porte...
▶ 10/6/2024 | Le travail paie
▶ 10/6/2024 | La liste
▶ 6/6/2024 | Bruit
▶ 6/6/2024 | Déception
▶ 3/6/2024 | Lueur d’espoir
▶ 1/6/2024 | Appel au casque
▶ 29/5/2024 | Examen
▶ 28/5/2024 | De bonne guerre