Opinion

  • Éditorial

Fantasme

Vendredi 1 Octobre 2021 - 13:59

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Alors que l’Afrique est de plus en plus courtisée et que les promesses de croissance et d’expansion se font entendre, il existe un secteur qui fait l’objet de tous les fantasmes et attise un intérêt croissant : le luxe. Que ce soit dans la mode, la gastronomie et dans les arts, le luxe made in Africa franchit les barrières de la conception et de la consommation, même si des questions conjoncturelles et des challenges culturels freinent encore sa pleine croissance.  

Lorsque l’on évoque le luxe en Afrique, on parle souvent de toutes ces marques occidentales qui viennent s’y installer. Pourtant, il existe des labels de luxe africains basés sur le continent qui arrivent à s’exporter tout en créant un marché local. C’est fort de ce constat que l’agence Digital society offre au continent un rendez-vous majeur courant ce mois d’octobre pour mettre en valeur des initiatives, des créations et prestations de luxe dont les fondateurs sont Africains.

L’enjeu est, évidemment, de créer une véritable synergie autour d’un art de vivre à l’Afrique mais aussi de réfléchir autour des barrières qui freinent l’explosion d’un écosystème du luxe africain. Car si la notion du luxe en Afrique en tant que métier paraît encore nouvelle, au-delà de plusieurs épreuves, en tant que patrimoine par contre l’Afrique peut compter sur une richesse et un savoir-faire très anciens que les créateurs doivent exploiter et amener vers le reste du monde.  

Les Dépêches du Bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 21/10/2021 | Alarme
▶ 20/10/2021 | COP26: message du Congo
▶ 19/10/2021 | Sécurité
▶ 18/10/2021 | Vulnérabilité
▶ 16/10/2021 | "Coup de poing"
▶ 14/10/2021 | Union
▶ 13/10/2021 | Fairplay, vraiment?
▶ 13/10/2021 | Exemple
▶ 11/10/2021 | Retour
▶ 9/10/2021 | Violence gratuite