Opinion

  • Éditorial

Faux

Mardi 31 Mai 2022 - 18:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les technologies de l’information et de la communication servent et desservent l’humanité. Elles ont amplifié la falsification des documents à tel point que l’usage du faux a pris de l’ampleur ces trois dernières décennies.  

Le problème s’est invité à l’Assemblée nationale congolaise où un député, soupçonné de délit, a été conduit devant les tribunaux pour répondre des faits qui lui ont été reprochés.  

Reconnu coupable, il a été condamné par contumace à trente ans de travaux forcés. On peut dire que la justice a fait son travail. Maintenant, le parlement doit-il prendre le relais en ouvrant une enquête pour rechercher les personnes détentrices de faux diplômes ? Le débat inonde la toile et alimente les causeries dans les lieux publics. Les organes de lutte contre la fraude et les infractions connexes sont interpellés.  

Le ministère de l’Enseignement technique et professionnel vient de donner un premier signal en décelant une quarantaine de faux brevets d’études du premier cycle. Lors du dernier recensement des agents civils de l’Etat en 2016, l’on avait découvert plusieurs diplômes falsifiés. Les détenteurs de ces parchemins n’ont jamais pourtant été interpellés par la justice.

De plus, sans le dire tout haut, les gestionnaires des administrations publiques et privées expriment leur déception quant aux prestations en dessous de la moyenne de leurs collaborateurs. Ils mettent en doute leurs niveaux d’études et leurs diplômes. En toute logique, sur la base de cette clameur publique, le parquet général devrait s’autosaisir du sujet.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 11/8/2022 | Combat
▶ 11/8/2022 | Audacieuses !
▶ 10/8/2022 | Le bout du tunnel
▶ 9/8/2022 | Exemple
▶ 8/8/2022 | Apatridie
▶ 6/8/2022 | Béances
▶ 4/8/2022 | Récurrence
▶ 4/8/2022 | Tenir bon
▶ 4/8/2022 | « Renards de surface »
▶ 2/8/2022 | Mémorial