Opinion

  • Éditorial

Fleuve Congo

Vendredi 11 Juin 2021 - 13:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Imaginons un instant que le fleuve qui sert de frontière naturelle entre les deux Congo devienne un pont culturel et touristique en partage. Et si l’on pensait à une activité commune autour pour célébrer sa majesté, découvrir le long de ses 4.371 km les lieux témoins de l’histoire florissante des deux pays, rebondir à l’occasion sur les personnages et la mythologie qui ont façonné son histoire dont quelques esprits détiennent encore des mystères peu développés.

La réponse se trouve certainement dans une initiative pour laquelle nous faisons un clin d’œil dans ce numéro. Le festival Kongo River va investir le fleuve Congo courant ce mois de juin pour un voyage touristique destiné non seulement à mettre en projecteur différentes activités culturelles comme la rumba et le folklore, mais également faire remonter la solennité d’un des plus grands bassins fluviaux du monde.

Quoique le festival ait choisi de circonscrire, pour cette première édition, son programme sous le seul prisme de la culture de l’autre rive qui compte une centaine de millions d’âmes, l’initiative pourrait bien dans les prochains jours élargir son panorama en imaginant un « Kongo river » des deux pays qui partagent plus que le fleuve.

Un vœu, sans doute, que caressent les organisateurs de ce festival qui saisissent, à travers l’initiative, la valeur, le rôle et l’importance du fleuve Congo, avec derrière les enjeux écologiques, environnementaux, diplomatiques, économiques et culturels.

Les Dépêches du bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/6/2021 | Ndji-Ndji
▶ 17/6/2021 | Valeurs
▶ 17/6/2021 | Fardeau
▶ 15/6/2021 | Dans le bon sens
▶ 14/6/2021 | Equilibre
▶ 12/6/2021 | Tensions
▶ 11/6/2021 | Fleuve Congo
▶ 10/6/2021 | Jeu de tweets
▶ 8/6/2021 | Emploi
▶ 7/6/2021 | Conseil de sécurité