Opinion

  • Éditorial

Flexibilité

Jeudi 16 Février 2023 - 18:28

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


L'émergence d’un nouveau type de travail plus indépendant est à l’origine de la prolifération, depuis peu, des espaces de cotravail plus connu sous le jargon angliciste de coworking. Le travail a, en effet, évolué. On ne voudrait plus le subir. Passer ses journées dans un bureau traditionnel devient ennuyeux, notamment pour les startups et ceux qui recherchent de la créativité.

Le coworking se déploie au Congo au travers d’initiatives tous azimuts. Les espaces se multiplient et chacun apporte son tantinet de confort et d’innovation. Désormais, les travailleurs indépendants, les créateurs de projets et les entreprises en mode nomade savent où se poser, l’instant d’une révision d’un dossier ou tout simplement d’un échange autour d’une conception.

A l’heure où les jeunes entreprises ont du mal à financer leurs activités, les espaces de coworking, comme Biashara work cité dans ce numéro, peuvent permettre avant tout de faire des économies, d’obtenir un poste de travail ou un bureau de manière flexible, à la demande, ou au mois, mais sans qu’elles aient besoin de s’engager sur une durée fixe et avec un préavis généralement très court.

Ce n’est pas tout. Le cotravail apporte d’autres avantages et de nombreux services clés en main. Au minimum un accès à Internet et un service d’impression et généralement aussi une cafétéria, des salles de réunion… bref, tout ce qu’il faut pour travailler dans de bonnes conditions.

 

Les Dépêches du Bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/4/2024 | C'était chaud !
▶ 12/4/2024 | On se surveille !
▶ 11/4/2024 | Défis sanitaires
▶ 10/4/2024 | Savoir gérer
▶ 9/4/2024 | Calculs
▶ 8/4/2024 | Feu de tout bois
▶ 7/4/2024 | Voisinage
▶ 4/4/2024 | En attente
▶ 4/4/2024 | Délocalisation
▶ 2/4/2024 | Encore une concertation !