Opinion

  • Éditorial

Hommages

Mercredi 26 Janvier 2022 - 18:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Mardi 25 janvier 2022, l'ancien Premier ministre, Clément Mouamba, a reçu de la République, au Palais des Congrès de Brazzaville, les hommages dus à son rang. C’était peu avant que sa dépouille soit transportée chez lui, à Sibiti, dans le département de la Lékoumou, pour l’émouvante cérémonie de séparation éternelle. Serviteur de la nation à différents échelons dont la Primature qu’il occupa de 2016 à 2021, Clément Mouamba et ceux qui l'ont connu se sont ainsi dit adieu.

Au long de son riche parcours politique et administratif, le sens de la mesure, le besoin de consensus et surtout l'amour du travail habitaient cet homme connu aussi pour sa simplicité. Début 2016, il accède à la fonction de Premier ministre dans un moment particulier de l'histoire de son pays. Le Congo sortait d'un processus électoral heurté mais l'essentiel demeurait sauf car au terme du référendum ayant abouti auparavant, le 25 octobre 2015, à l'adoption d'une nouvelle Constitution, la présidentielle du 20 mars 2016 permit de baliser le chemin d'un nouveau challenge pour le pays.

Le président élu, Denis Sassou N'Guesso, choisit alors de faire appel à un technicien dont il connaissait bien le profil. Clément Mouamba avait, en effet, par le passé servi à ses côtés en qualité de conseiller économique. Comme Premier ministre, chef du gouvernement, il inaugurait une fonction que la nouvelle Constitution venait de réhabiliter après une éclipse de près de deux décennies. L’apprentissage avait dû être collectif autour de cette expérience qui se consolide de nos jours.

Pendant son mandat, à la crise économique toujours en cours s’était ajoutée la crise sanitaire de covid-19, elle aussi toujours en cours. Clément Mouamba a accompli sa tâche sans faiblir. Les hommages que la nation lui a rendus successivement à Brazzaville et à Sibiti, la présence à ces cérémonies des plus hautes autorités de la République, le chef de l’Etat en tête, sont la reconnaissance de son engagement à l’égard du Congo. Ils sont mérités.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 23/5/2022 | Professionnalisation
▶ 21/5/2022 | Intégration
▶ 19/5/2022 | A quel coût ?
▶ 19/5/2022 | Promotion
▶ 17/5/2022 | Déguisement
▶ 16/5/2022 | Monnaie électronique
▶ 14/5/2022 | Seconde zone
▶ 13/5/2022 | Routes
▶ 12/5/2022 | Coureurs
▶ 11/5/2022 | Mathématiques