Opinion

  • Éditorial

Hors pétrole

Jeudi 3 Novembre 2022 - 18:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


En dépit d’importantes ressources naturelles dont il dispose, le Congo enregistre toujours un faible taux d’investissement en termes de diversification économique avec un secteur hors pétrole qui ne représente qu’à peine un peu plus de 12% de son produit intérieur brut.

L'accélération des réformes entreprises par le gouvernement devrait contribuer à promouvoir le développement de l’initiative privée. Si elles se poursuivent à un bon rythme, ces réformes peuvent être un levier important pour la croissance hors pétrole et favoriser un effet d'entraînement sur le marché du travail et réduire le niveau de pauvreté.

L’accès aux financements étant difficile pour la plupart des entreprises privées, le cadre de dialogue public-privé réunissant les principales organisations patronales et les pouvoirs publics permettra d’améliorer l’environnement fiscal et de façon globale le climat des affaires.

Face à ce constat de faible niveau d’investissement, l’Etat se montre préoccupé mais optimiste. Cependant, pour apporter des réponses concrètes, des actions de suivi sont maintenant nécessaires. Elles permettront d’accélérer ce cadre de dialogue par des mécanismes d’appui financier et non financier ajustés au plus près au secteur hors pétrole.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 26/1/2023 | Cri du cœur
▶ 25/1/2023 | IRM
▶ 24/1/2023 | Hommage
▶ 23/1/2023 | Institut
▶ 21/1/2023 | Carte d'identité
▶ 19/1/2023 | Sécurité alimentaire
▶ 19/1/2023 | Sexy ou vulgaire ?
▶ 18/1/2023 | Passage à vide
▶ 18/1/2023 | Choix
▶ 16/1/2023 | Entrepreneuriat agricole