Opinion

  • Éditorial

Humanitaire

Mardi 30 Janvier 2024 - 9:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le gouvernement et ses partenaires mobilisent les moyens nécessaires pour voler au secours des personnes victimes des inondations dans neuf des douze départements que compte le Congo. Les besoins sur le terrain ont été identifiés à l’issue d’une mission d’évaluation conduite dans les zones concernées.  

La riposte attendue par la population sinistrée sera, à coup sûr, à la hauteur des dégâts constatés. Les pluies diluviennes qui s’abattent depuis l’année dernière ont provoqué une augmentation du niveau du fleuve Congo, de ses affluents et d’autres cours d’eau du pays.

Les dommages causés sont multiples : pertes en vies humaines, destruction des habitats, des structures de santé, écoles, bâtiments administratifs, plantations et autres moyens de subsistance. D’où la nécessité d’acheminer rapidement de l’aide humanitaire.

La célérité de l’envoi des convois permettra d’atténuer l’ampleur d’éventuelles épidémies qui pourraient surgir à cause de la précarité des conditions de vie. Certaines localités riveraines du fleuve Congo sont sous les eaux depuis le mois de septembre dernier.

Le phénomène des inondations étant saisonnier, les pouvoirs publics devront mettre en place, avec l’appui des partenaires, un système d’alerte précoce et de réaction rapide afin de prémunir les habitants des zones à risque des dangers des catastrophes naturelles. Il faudra également aider la population et les municipalités à reconstruire des habitats mieux protégés des inondations.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/4/2024 | Etats généraux
▶ 15/4/2024 | Faire mieux
▶ 13/4/2024 | C'était chaud !
▶ 12/4/2024 | On se surveille !
▶ 11/4/2024 | Défis sanitaires
▶ 10/4/2024 | Savoir gérer
▶ 9/4/2024 | Calculs
▶ 8/4/2024 | Feu de tout bois
▶ 7/4/2024 | Voisinage
▶ 4/4/2024 | En attente