Opinion

  • Éditorial

Jeu de tweets

Jeudi 10 Juin 2021 - 19:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Tu me marques un but, j’égalise ; tu égalises, je te marque un but. C’est sur ce commentaire inspiré lors du match Zaïre-Mali, que le journaliste français, Pascal Bruno, restitue dans un disque produit pour la circonstance le film de la huitième édition de la Coupe d’Afrique des nations de football organisée par le Cameroun en 1972. L’ultime temps fort de cette compétition est le triomphe des Congolais à l’issue du match qui les oppose aux Maliens à Yaoundé, le 5 mars.   

A la première mi-temps, le Mali score à la 42e minute par Moussa Diakhité, avant que le Congo ne réagisse à la reprise par Jean-Michel Mbono (sorcier) à la 57e minute. Mbono récidive à la 59e et François Mpélé enfonce le clou à la 63e. Jamais un sans deux, et ce sera tout, Traoré réduit la marque pour le Mali à la 75e minute.

A la fin du temps réglementaire, les Congolais, vainqueurs par trois buts à deux, se hissèrent pour la première fois sur la plus haute marche du podium. Yaoundé 72, il y a bien longtemps, mais il faut s’en souvenir d’autant plus que ce trophée est le seul qui orne le palmarès de notre Onze national. Depuis, les Diables rouges courent derrière un second titre qui tarde à venir. Gardons l’espoir de retrouver le sourire un jour.

A propos de cette expression de Onze national pour qualifier les joueurs de football sélectionnés comme ambassadeurs pour défendre les couleurs nationales, on peut aussi considérer que pour un pays, lorsqu’un nouveau gouvernement est mis en place, il représente la sélection d’hommes et de femmes prompts à symboliser la nation à l’intérieur comme à l’extérieur. Ce n’est pas pour rien que la proclamation d’une nouvelle équipe gouvernementale mobilise l’attention dans le pays-même et chez ses partenaires.

En règle générale, pour mieux porter ses couleurs, un Onze national se caractérise par sa cohésion. Dans tous les combats, les acteurs le savent, la discipline et l’unité d’action sont la garantie du succès. Il se pourrait néanmoins que les vestiaires soient les lieux d’intenses controverses, mais ils sont justement faits pour en épointer les ardeurs et rendre le jeu agréable une fois les acteurs sur le terrain. Telle n’est pas l’image que renvoient à la figure de la République ces tweets que depuis un moment les réseaux sociaux distribuent en provenance de certains de nos Diables rouges de la grande administration publique.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/6/2021 | Ndji-Ndji
▶ 17/6/2021 | Valeurs
▶ 17/6/2021 | Fardeau
▶ 15/6/2021 | Dans le bon sens
▶ 14/6/2021 | Equilibre
▶ 12/6/2021 | Tensions
▶ 11/6/2021 | Fleuve Congo
▶ 10/6/2021 | Jeu de tweets
▶ 8/6/2021 | Emploi
▶ 7/6/2021 | Conseil de sécurité