Opinion

  • Éditorial

La presse en parle

Samedi 4 Novembre 2023 - 18:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S'il est vrai que le dossier DDR-Démobilisation-désarmement-réinsertion- impliquant des ex-combattants des événements sociopolitiques dans le département du Pool est toujours en cours de parachèvement, ses effets collatéraux ne manquent pas d'attirer l'attention. Dans sa livraison du jeudi 2 novembre, notre confrère L’horizon africain y est revenu. En particulier pour le cas de l'un des concernés, un proche du président du CNR-Conseil national des républicains- Frédéric Bintsamou Ntoumi, en l’occurrence, cité comme ayant installé dans le village de Kimanika, près de Mindouli, à son compte personnel, une sorte de poste de contrôle administratif.

L’intéressé y prélèverait des taxes auprès des populations et aurait institué son propre « tribunal » pour juger des crimes et délits divers perpétrés dans son périmètre de compétence. Il ne souffrirait la moindre contestation rapporte encore le média, et non seulement cette situation dure depuis un moment, mais elle pourrait ne pas connaître un dénouement de sitôt. Sur les réseaux sociaux circule une vidéo en lien avec cette histoire : un groupe de personnes ligotées jetées à terre en apparence par leurs geôliers qui n'en finissent pas de les sermonner et de les fouetter. Ce seraient ou des cambrioleurs, ou des " sorciers", indique la même source.

 Suspendu à certains préalables de la partie signataire avec le gouvernement de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités, le 23 décembre 2017, notamment Frédéric Bintsamou en quête d'un « statut particulier », le DDR piétine. Et les métastases du dossier global de retour définitif de la paix dans le Pool, avec l'implication des filles et fils de cette partie du pays, sous la supervision des pouvoirs publics et l'appui des partenaires du Congo en retardent visiblement la mise en œuvre. Il faut conjuguer les efforts pour gagner ensemble cette bataille de la sérénité qui continue de hanter la conscience collective.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/2/2024 | Brazzaville et Beijing
▶ 23/2/2024 | Gangrène
▶ 22/2/2024 | Fraudeurs
▶ 21/2/2024 | « Alima »
▶ 22/2/2024 | Nos enfants à l'école
▶ 15/2/2024 | Remise à plat
▶ 15/2/2024 | Rire écolo !
▶ 15/2/2024 | Se projeter
▶ 12/2/2024 | Manuels
▶ 10/2/2024 | ça se passe à l'école