Opinion

  • Éditorial

Long terme

Mercredi 21 Septembre 2022 - 18:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Confirmée, pas plus tard que le 18 septembre, l’élimination prématurée de l’AS Otohô aux préliminaires de la ligue africaine des champions contraste avec la qualification des Diables rouges à la phase finale du Championnat d’Afrique des nations, Algérie 2023. Cet échec symbolise toutes les difficultés du football congolais à s’imposer sur la scène continentale. Il  met en avant les limites des clubs nationaux à accomplir la mission qui leur est assignée : obtenir de bons résultats pour reconquérir les places perdues.

C’est un défi, certes, mais qui  ne pourra être relevé que quand  les dirigeants auront compris que  le court terme ne paie pas.  Il faudra orienter la vision sur le long terme. Le Congo avait, en effet, retrouvé une identité sur l’échiquier continental lorsque l’Athlétic club Léopards de Dolisie avait remporté la neuvième édition de la Coupe africaine de la Confédération en 2012.  La régularité dans la phase de poules qui faisait sa marque de fabrique avait été bonifiée par l’augmentation à quatre du nombre des clubs congolais devant participer aux compétitions interclubs de la Confédération africaine de football.  Le passage de témoin n’ayant pas été bien assuré, le football congolais est très vite revenu à la case départ.

Ce constat devrait valoriser la nécessité de mettre en place les mécanismes pouvant permettre de replacer les clubs congolais sur orbite en faisant preuve d’une bonne organisation. L’énorme chantier passera avant tout par la formation des joueurs car, la réussite du projet dépendra de la qualité de l’effectif et aussi de l’expérience de l’entraîneur chargé de le piloter. C’est à lui de présenter les priorités en termes de recrutement des joueurs susceptibles de porter le projet même s’il arrive parfois que nos équipes mettent la charrue avant les bœufs.

Reste  que la gestion de l’après-saison censée donner un bon équilibre aux équipes en préparation pose problème. La plupart des formations éprouvent de sérieuses difficultés à conserver leurs meilleurs éléments pendant longtemps.  Les présidents des clubs devraient être bien orientés sur les exigences actuelles du football.

Les Dépêches de Brazzaville.

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 1/10/2022 | Langue russe
▶ 30/9/2022 | Piège
▶ 29/9/2022 | Plan
▶ 29/9/2022 | Pavés
▶ 29/9/2022 | Financements additionnels
▶ 27/9/2022 | Municipalités
▶ 26/9/2022 | Cantines scolaires
▶ 24/9/2022 | Tout de même
▶ 21/9/2022 | Long terme
▶ 21/9/2022 | Feux de Brazza