Opinion

  • Éditorial

Modération

Mardi 12 Janvier 2021 - 11:35

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Alors que se précisent, au sein de l’opposition comme de la majorité, les noms des candidats qui brigueront le 21 mars prochain la présidence de la République, il n’est ni prématuré, ni inutile de rappeler à ceux ou celles qui solliciteront le vote des citoyens congolais que le peuple, notre peuple, aspire à la modération.

La modération, c’est-à-dire l’énoncé calme, détaillé, précis des mesures qui seront prises durant le prochain quinquennat afin de permettre au pays de résoudre ses problèmes présents tout en poursuivant sa progression sur la voie du développement durable. La modération, c’est-à-dire aussi le strict respect des règles qui garantiront le bon déroulement de la campagne et du vote à venir. La modération, c’est-à-dire enfin le respect de l’autre, autrement dit du ou des candidats auxquels il faudra se confronter sur la scène publique.

Cet appel à la modération, à la raison, est d’autant plus important que la campagne électorale à venir se déroulera dans le climat d’inquiétude inédit que la double crise sanitaire et économique qui frappe notre pays a suscité dans toutes les couches de la population une inquiétude sans précédent. Jeter dans un tel contexte de l’huile sur le feu pour mieux faire entendre sa voix et convaincre les électeurs de faire le bon choix serait proprement criminel. Car notre pays n’a pas besoin d’ajouter des tensions politiques aux problèmes très concrets qu’il lui faut résoudre dans le temps présent.

Faire en sorte que la passion partisane ne l’emporte pas sur la raison civique et que la campagne électorale à venir se déroule dans le calme avec une présentation raisonnable, argumentée mais pacifique, à l’égard de ses adversaires s’impose dès à présent comme un impératif catégorique auquel aucun candidat ne peut, ne doit se soustraire. Rien, en effet, ne serait pire que de surajouter une crise politique à la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons tous.

Espérons donc que cet appel à la modération sera entendu par les différentes formations politiques qui vont s’affronter sur le terrain électoral dans les semaines à venir.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 22/1/2021 | Observons …
▶ 21/1/2021 | Allez les Rouges!
▶ 20/1/2021 | Espérons …
▶ 18/1/2021 | Ajouts sur la liste
▶ 15/1/2021 | Modèle ?
▶ 14/1/2021 | Prises de parole
▶ 13/1/2021 | Restauration
▶ 12/1/2021 | Modération
▶ 10/1/2021 | Logique !
▶ 8/1/2021 | Emballement