Opinion

  • Éditorial

Paillasson

Lundi 25 Mars 2024 - 18:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La table ronde sur le contenu local dans le secteur pétrolier et gazier en République du Congo, organisée à Brazzaville, a donné aux experts l’opportunité de passer au peigne fin la politique nationale en la matière et d’évaluer sa mise en œuvre par les compagnies multinationales qui exploitent les hydrocarbures sur le territoire congolais.

La rencontre a également permis aux participants d’explorer des mécanismes innovants susceptibles d’accroître la création d’emplois et l’intégration des entreprises locales dans le processus de production des grandes sociétés afin de contribuer, de manière plus efficace, à la lutte contre le chômage et au développement du pays.

Les hydrocarbures occupent une place prépondérante dans l’économie du Congo où ils représentent 90% du commerce extérieur et près de 70% des recettes budgétaires. Au regard de la volatilité des prix du brut sur le marché mondial, les sociétés pétrolières devraient profiter des périodes d’embellie  pour promouvoir davantage et surtout diversifier leurs activités dans le pays.

Les crises économique et sanitaire ayant secoué la planète ces dernières années ont révélé la vulnérabilité des entreprises pétrolières, en particulier celles du secteur parapétrolier dont la plupart ont mis la clé sous le paillasson, au grand dam de nombreux salariés qui se sont retrouvés au chômage.

Vu leur poids dans le panorama économique national, les acteurs concernés doivent maintenant accroître leurs capacités d’embauche, surtout cette année où le gouvernement prévoit de créer 100 000 emplois dont 10 000 dans le secteur public et 90 000 dans le privé. Oui, cela est possible !

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/4/2024 | C'était chaud !
▶ 12/4/2024 | On se surveille !
▶ 11/4/2024 | Défis sanitaires
▶ 10/4/2024 | Savoir gérer
▶ 9/4/2024 | Calculs
▶ 8/4/2024 | Feu de tout bois
▶ 7/4/2024 | Voisinage
▶ 4/4/2024 | En attente
▶ 4/4/2024 | Délocalisation
▶ 2/4/2024 | Encore une concertation !