Opinion

  • Éditorial

Pont route-rail

Lundi 27 Juin 2022 - 19:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le projet de construction du pont route-rail entre les capitales des deux Congo vient de franchir un nouveau palier avec la signature par les deux parties, le 22 juin dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), d'un avis à manifestation d’intérêt d’appel d’offres international dans le cadre du projet de financement, de construction et d’exploitation du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa.

 

La cérémonie de signature du document par le ministre d’Etat de la RDC chargé du Plan, Christian Mwando Simba, et le ministre de la République du Congo chargé de l’Aménagement du territoire, des Infrastructures et de l’Entretien routier, Jean-Jacques Bouya, s’est faite en présence des plus hautes autorités et d’une forte délégation du Congo-Brazzaville.

 

Un geste symbolique fort qui marque le démarrage de ce projet intégrateur dont l’objectif général est d’assurer la continuité du trafic sur la Transafricaine n°3 devant relier Tripoli (Libye), Windhoek (Namibie) et Le Cap (Afrique du Sud). Étape d’un long processus, ce plan ambitieux exprime la volonté des deux chefs d’Etat de donner une nouvelle impulsion économique et sociale non seulement aux deux pays mais aussi à la région tout entière.

 

Car au-delà des deux pays, ce site transfrontalier et multimodal permettra non seulement de relier Brazzaville à Kinshasa mais également N’Djamena, Yaoundé, Libreville à Kinshasa. Il servira de tremplin pour atteindre l’Afrique australe et orientale et permettra de réduire le temps à parcourir ainsi que le coût de transport. C’est, d’ailleurs, la raison pour laquelle la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale a été chargée d’assurer la coordination générale du projet relatif à la conduite des études.

 

Programmée depuis plus de trente ans, la construction du pont route-rail sur le fleuve Congo prend petit à petit corps ! Un ouvrage impressionnant qui enjambera le fleuve sur mille cinq cent soixante-quinze mètres avec des raccordements routiers et ferroviaires et des aires de contrôles frontaliers dans les deux pays qui feront de ce vaste ensemble un site spectaculaire pour toute la région et bien au-delà.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 10/8/2022 | Le bout du tunnel
▶ 9/8/2022 | Exemple
▶ 8/8/2022 | Apatridie
▶ 6/8/2022 | Béances
▶ 4/8/2022 | Récurrence
▶ 4/8/2022 | Tenir bon
▶ 4/8/2022 | « Renards de surface »
▶ 2/8/2022 | Mémorial
▶ 1/8/2022 | Ensablement
▶ 31/7/2022 | Parlez-vous!