Opinion

  • Éditorial

Protection

Mardi 7 Septembre 2021 - 18:55

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Regardons la vérité en face et tirons des tristes évènements que vivent plusieurs de nos voisins la leçon qui s’impose. Une leçon que l’on peut ainsi résumer : comme nous avons réussi à asseoir notre jeune démocratie sur des bases solides, faisons tout individuellement et collectivement pour la protéger, la consolider, la mettre à l’abri des multiples menaces que génèrent les extrémismes de toute nature dont les sociétés modernes sont la cible.

 

Ce qui se passe aujourd’hui en Guinée, en Centrafrique, dans le nord du Cameroun, dans l’est de notre sœur la République démocratique du Congo et, plus loin de nous sur le continent, au Mali, au Niger, au Tchad, en Libye, en Ethiopie prouve à quel point la paix d’un pays, d’un peuple, d’une nation repose sur la volonté collective de ses citoyens de vivre ensemble sans se déchirer et de construire un avenir commun dont chacun, chacune profitera.

 

Ayant vécu à plusieurs reprises dans le passé les effets dévastateurs que provoquaient les ambitions politiques et la quête du pouvoir, nous sommes bien, très bien placés pour poursuivre sur la voie pacifique que nous avons empruntée dès les premiers jours de ce nouveau millénaire. Mais ceci à la condition, d’une part, de protéger nos institutions contre les tentatives de déstabilisation qui, hélas !, sont bien réelles et, d’autre part, de mettre tout en œuvre pour assainir la gouvernance publique, favoriser le travail et l’emploi, former les nouvelles générations, mettre en valeur sans les dégrader nos ressources naturelles, poursuivre les grands travaux d’infrastructures qui font de notre Congo une voie de passage continentale incontournable.

 

Alors que s’approchent les élections législatives et locales qui marqueront chez nous l’année 2022, rien n’est plus important que de rappeler à celles et ceux qui vont briguer le soutien des électeurs combien est importante, essentielle même, la protection du système démocratique dans lequel nous vivons. Une réalité très concrète dont les tragédies que vivent ou vont vivre nombre de pays africains donnent la juste mesure.

 

Préservons donc les acquis du passé et faisons en sorte que le capital collectif que nous avons su bâtir profite à tous.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/9/2021 | Au féminin
▶ 16/9/2021 | COP 26?
▶ 15/9/2021 | Qatar 2022
▶ 14/9/2021 | Egoïsme
▶ 13/9/2021 | Mobilisation
▶ 14/9/2021 | Punition collective
▶ 9/9/2021 | Constat
▶ 14/9/2021 | Enlisement
▶ 7/9/2021 | Protection
▶ 7/9/2021 | Fonds bleu