Opinion

  • Éditorial

Qui?

Samedi 17 Avril 2021 - 16:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Dans quelques jours, peut-être quelques semaines, les Congolais seront édifiés sur les visages de leurs compatriotes qui composeront la future équipe gouvernementale. Et aussi, d’autres choisis pour redonner à l’administration et aux organismes publics leurs lettres de noblesse afin que l’Etat renaisse pour jouer réellement son rôle protecteur des hommes et des choses placés sous son arc.

Il est à peu près clair, en le déclarant lui-même, lors de son discours d’investiture, le 16 avril, que le président de la République veut avoir avec lui une équipe solide. Le rôle qui lui sera assigné ne sera pas de répéter dans les discours les articulations du projet de société « Ensemble, poursuivons la marche », mais de traduire dans les faits que l’ambition de Denis Sassou N’Guesso pour le Congo se mesure aux actes qu’il pose, aux actions qu’il conduit. En un mot, à la parfaite symbiose entre ce qu’il dit, et ce qu’il fait. Le challenge est donc immense pour ceux et celles qui bénéficieront à nouveau de sa confiance.

Bien souvent, des hommes et des femmes, placés à des postes de responsabilité, prennent du plaisir à réciter des cantiques entiers de compliments, donnant à penser que ceux qui les écoutent sont dupes. Cette fois-ci, aux éloges, si tant est leur mode opératoire, les dirigeants devront se montrer aptes à la fonction qu’ils exercent en termes de performance individuelle et collective. Récompenser ceux qui le méritent et sanctionner ceux qui ne sont pas à la hauteur a toujours été la vision d’un Etat qui se respecte.

De ce qui précède, les questions pendantes seront toujours les mêmes que l’on se pose dans un moment charnière comme celui que nous vivons maintenant. Un premier mandat vient de se terminer, un nouveau va commencer. Quel est l’homme, quelle est la femme qu’il faut et à quelle place pour que l’on ne revive pas les inexpériences du passé ? La réponse peut aussi être la même : Ce seront des Congolais, les filles et fils du pays que leurs concitoyens veulent voir prêcher par l’exemple. Au gouvernement ou ailleurs !

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 11/5/2021 | Cyberattaques
▶ 10/5/2021 | Nature
▶ 8/5/2021 | Poubelles!
▶ 6/5/2021 | Nouvelle page
▶ 6/5/2021 | Musicalité
▶ 5/5/2021 | Diplomatie
▶ 3/5/2021 | Accablant !
▶ 1/5/2021 | Médiation
▶ 29/4/2021 | Web-série