Opinion

  • Éditorial

Réalisme

Mercredi 23 Décembre 2020 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


S’il est une conclusion que l’on peut, que l’on doit tirer du « Message sur l’état de la nation » adressé hier par le chef de l’Etat au Parlement réuni en Congrès à Brazzaville c’est bien celle du réalisme : le réalisme, c’est-à-dire d’abord une perception très concrète et très juste des  problèmes auxquels notre pays se trouve confronté du fait de la combinaison de la crise économique provoquée par l’effondrement des cours du pétrole sur les marchés mondiaux et de la crise sanitaire générée par la pandémie du coronavirus ; le réalisme, c’est-à-dire ensuite une analyse aussi précise que détaillée des atouts que détient plus que jamais le Congo en dépit des obstacles qu’il doit aujourd’hui surmonter ; le réalisme, c’est-à-dire enfin un appel clair et fort à l’unité nationale pour sortir de la double crise qui nous frappe tous individuellement et collectivement.

 

En confirmant que l’élection présidentielle aura bien lieu au mois de mars prochain et en soulignant le fait que « nous devons aller aux prochaines élections dans la transparence et la paix en respectant les délais constitutionnels en vigueur », Denis Sassou N’Guesso a envoyé un message clair au peuple congolais. Un message que l’on peut ainsi résumer : aussi dure, aussi douloureuse, aussi prégnante que soit la double crise à laquelle nous sommes tous confrontés, elle ne change et ne changera rien au processus de démocratisation engagé il y a vingt-deux ans lorsque nous avons mis fin aux guerres civiles qui dévastaient le Congo. Car, comme l’a dit le chef de l’Etat avant de conclure son Message sur l’état de la Nation, « Il nous faut préserver notre bien commun, le Congo. Nous l’avons reçu en héritage de nos ancêtres. Nous le lèguerons, à notre tour, en héritage aux générations futures ».

 

Ceci étant dit, nous ne saurions trop conseiller à toutes celles et à tous ceux qui parcourent ces quelques lignes, ici au Congo mais aussi partout ailleurs dans le monde, de lire avec la plus grande attention ce Message que nous publions dans son intégralité. Sur toutes les questions essentielles telles que le développement, l’éducation et l’enseignement, la santé, l’aménagement du territoire national, la sécurité, la protection de la nature, la gestion des finances publiques, la place et le rôle du Congo dans la communauté africaine, il apporte des réponses précises, claires, détaillées qui permettent de mieux comprendre le présent et d’anticiper plus sûrement l’avenir.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 27/2/2021 | Cela bouge
▶ 26/2/2021 | Osez rêver !
▶ 25/2/2021 | Bon sens
▶ 24/2/2021 | Arguments
▶ 23/2/2021 | Rassurant !
▶ 22/2/2021 | Départ
▶ 21/2/2021 | Bons gestes
▶ 18/2/2021 | Alerte
▶ 17/2/2021 | Quinquennat
▶ 16/2/2021 | Saluons