Opinion

  • Éditorial

Réponse

Mercredi 15 Mai 2024 - 19:33

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La fermeture  provisoire du stade Alphonse– Massamba-Débat pour la pose d'une nouvelle pelouse synthétique entretient beaucoup d’espoir. Les pouvoirs publics se sont, en effet,  lancés dans une véritable course contre la montre pour  donner de vraies réponses  à  la question  qui  taraudait  l’esprit des sportifs  congolais : sur quelles installations devrait jouer le onze national ?

C’est  donc un  signal positif qui traduit la volonté des plus hautes autorités à mettre un terme à la spéculation autour d’une possible délocalisation des matches des Diables rouges et prouve  leur engagement à relever le défi de la réhabilitation des infrastructures sportives existantes.

Ce qui est vrai, le  temps ne  joue pas  en notre  faveur car  il  faut être prêt avant juin, mois programmé pour les deux  premiers matches à domicile du Congo, respectivement contre le Niger et le Maroc,  dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Mais avec  de la volonté, l’on peut gagner les paris mêmes les plus difficiles.  Vouloir c’est pouvoir !

La réponse du gouvernement bien que tardive apaise tout de même les inquiétudes des fans de l’équipe nationale. En termes de coûts et d’images, le Congo a plus à gagner en jouant à domicile qu’à l’extérieur. Voir, par exemple, les stars marocaines se produire à Brazzaville après leur Coupe du monde totalement réussie devrait motiver nos jeunes joueurs et attirer davantage le public au stade.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/6/2024 | Schémas directeurs
▶ 12/6/2024 | Face cachée
▶ 11/6/2024 | A la porte...
▶ 10/6/2024 | Le travail paie
▶ 10/6/2024 | La liste
▶ 6/6/2024 | Bruit
▶ 6/6/2024 | Déception
▶ 3/6/2024 | Lueur d’espoir
▶ 1/6/2024 | Appel au casque
▶ 29/5/2024 | Examen