Opinion

  • Éditorial

Résilience

Jeudi 28 Octobre 2021 - 19:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce que des jeunes entrepreneurs ont voulu démontrer, il y a quelques jours, à Brazzaville sur les outils destinés à protéger et pérenniser les entreprises au Congo, malgré la pandémie à coronavirus, est à regarder de près.  A l’heure où les économies s’effritent sous le poids d’une crise économique et sanitaire qui n’en finit pas, renforcer la résilience des acteurs afin qu'ils s’érigent en réels acteurs de la stabilité future de notre économie est un enjeu majeur.

En même temps que les pouvoirs publics tentent d’envisager des mécanismes conjoncturels pour soutenir les entreprises, les acteurs eux-mêmes doivent faire preuve d’une ambition accrue pour repartir sur des bases plus durables, plus inclusives et plus résilientes. Si l’initiative de ce conglomérat de jeunes entrepreneurs, que nous portons dans ce numéro, est à juste titre bien fondée, c’est parce qu’elle appelle à un nouveau paradigme de conception, en vue de s’adapter aux nouvelles contraintes auxquelles la pandémie les a assujettis. 

 La covid-19, au-delà du défi sanitaire de la plus haute importance qu’elle pose, a engendré, au fil des jours, des effets sociaux, économiques et politiques négatifs : fermeture d’entreprises, chômage technique partiel ou total, ralentissement de la croissance économique, hausse des prix des denrées de première nécessité et fracture sociale. C’est justement contre ce chapelet de maux que nous devrons rechercher des éléments positifs à mettre à l’actif de la pandémie.

Les Dépêches du Bassin Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 22/1/2022 | Pédagogie
▶ 20/1/2022 | Intégration
▶ 20/1/2022 | Honneur !
▶ 21/1/2022 | Santé publique
▶ 18/1/2022 | Absurde !
▶ 17/1/2022 | Violences
▶ 15/1/2022 | Reconduction 2
▶ 13/1/2022 | Maintenance
▶ 12/1/2022 | Pied de grue...
▶ 11/1/2022 | Fossé