Opinion

  • Éditorial

Tassement

Mercredi 21 Juillet 2021 - 20:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Presque plus rien ! Quatre mois après la mobilisation consécutive à l’élection présidentielle des 17 et 21 mars, le champ politique congolais est plus calme. Néanmoins, la petite veille assurée par les formations de la majorité et de l’opposition à travers quelques rassemblements organisés à Brazzaville et à l’intérieur du pays permet de comprendre que les uns et les autres prennent du recul pour faire le point de la bataille passée, de prendre de l’élan au regard des échéances électorales de l’année prochaine.

Le renouvèlement des mandats des députés et des élus locaux est aussi un moment important de la vie de la nation ; l’occasion de renforcer les institutions parlementaires. L’Assemblée nationale ainsi que les conseils municipaux et départementaux représentent ce lien indéfectible entre les élus et la population dont ils doivent porter les désidératas. Il serait intéressant d’observer comment les états-majors politiques se prépareront à ces compétitions ainsi que la teneur des messages qu’ils délivreront.

A l’opposition, les forces qui la constituent ne se sont pas encore retrouvées pour définir leurs priorités en rapport avec les rendez-vous électoraux rappelés plus haut. D’ici-là, peut-être assistera-t-on, comme à l’accoutumée, à une avalanche de déclarations confirmant la tendance à l’émiettement de cette famille politique quand approchent les élections. A la fin des courses, en termes de gains, l’opposition dégringole davantage.

De l’autre côté, la majorité galvanisée par son succès à la présidentielle passée peut vouloir tout miser sur cet épisode oubliant qu’il lui faut également débattre de l’équilibre de ses différentes, disons de ses nombreuses composantes. Les réunir toutes, arbitrer en faveur ou en défaveur des hommes et des femmes qui siègent en leur sein sont autant d’entrevues qui ne se préparent pas à la légère.

Pour tout dire, à l’opposition comme à la majorité, les jeux ne sont pas faits pour les législatives et les locales de l’année prochaine. Et pourtant, le temps presse !

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/7/2021 | Hommages
▶ 23/7/2021 | Ponctualité
▶ 22/7/2021 | Racisme !
▶ 21/7/2021 | Tassement
▶ 20/7/2021 | Aménagement
▶ 19/7/2021 | Remise en ordre
▶ 17/7/2021 | Dette intérieure
▶ 15/7/2021 | Civisme
▶ 14/7/2021 | Ecouter le Congo
▶ 13/7/2021 | Succession