Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Jeudi 2 Avril 2020 - 12:15

Suite à la déclaration de l’état d’urgence sanitaire du président de la République en vue de contenir la progression du Covid-19, le préfet du département de la Bouenza, Jules Monkala Tchoumou, a organisé le 31 mars à Madingou une réunion pour la mise en application des mesures spécifiques décrétées.

Se référant au décret présidentiel, Jules Monkala Tchoumou a, au cours d'une réunion avec ses administrés, rappelé la nécessité du confinement à domicile, et a appelé la population à le respecter scrupuleusement jusqu’à la maîtrise de la pandémie.

« Le confinement est obligatoire, à l’exception de ceux qui travaillent pour la fourniture des biens et services indispensables. De même, les services déconcentrés et décentralisés doivent organiser des services minimum pour assurer la continuité de l’Etat », a indiqué le préfet.

En ce qui ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 1 Avril 2020 - 16:31

Une réunion extraordinaire du G20 en visioconférence a abouti à l’engagement de mobiliser plus de cinq mille milliards de dollars dans l’économie mondiale. La Chine a plaidé pour une meilleure synergie de la coopération internationale.

Au cours de cette réunion, le président Chinois, Xi Jinping a insisté sur la coopération internationale pour vaincre le coronavirus. « Nous sommes fermement résolus à présenter un front uni contre cette menace commune », ont indiqué les représentants des grandes puissances mondiales dans un communiqué publié à l’issue de la réunion en visio-conférence présidée par le roi Salmane d’Arabie saoudite.

Le bilan mondial de la pandémie de Covid-19 a dépassé les 21 000 morts et enfermé chez eux de manière inédite plus de trois milliards de personnes.

Le président chinois Xi Jinping a indiqué qu’il était impératif ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 1 Avril 2020 - 15:00

« Un cœur lumineux en soutien aux malades et au corps médical », c’est ce que l’on peut lire sur la façade de l'hôtel qui a été réquisitionné par le gouvernement de la République.

En cette période très difficile de pandémie de Covid-19, le Radisson Hotel Group s’est mobilisé pour exprimer son soutien aux malades et au corps médical.

A titre de rappel, c’est le 17 novembre 2019, que le premier malade dû au virus « Covid-19 » a été déclaré dans la ville de Wuhan, en Chine centrale. Depuis, ce virus s’est propagé dans le monde touchant aujourd’hui plus de 860 000 personnes dans cent quatre-vingt-dix-neuf (199) pays, dont le Congo.

Le Radisson Blu M’Bamou Palace Hotel Brazzaville a affiché un cœur lumineux sur sa façade en soutien aux malades, au corps médical qui mène ce long et difficile combat et à tous les acteurs qui aident de près ou ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 1 Avril 2020 - 15:30

En application du décret n°2020-93 du 30 mars 2020 portant déclaration de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo, la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan Nonault, a signé une note de service le 31 mars réquisitionnant les établissements d’hébergement sur toute l’étendue du territoire national.

Les établissements d’hébergement réquisitionnés sont les suivants :

Pour le département de Brazzaville : Radisson Blu M’Bamou Palace Hotel, Ledger Maya, Pefaco, Concorde de Kintélé, Grand hôtel de Kintélé, Elbo suites, Ramada GHS.

Pour les départements de Pointe-Noire et Kouilou : Hôtel Hilton, Atlantic palace.

Pour le département de la Bouenza : Résidence Laurel 

Pour le département du Pool : La Pepeche

Pour le département des Plateaux : Alima palace

Pour le département de la Cuvette : Daniel’s club

Pour le ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 1 Avril 2020 - 17:15

En ce jour du début de confinement à domicile de l’ensemble de la population ainsi que l’interdiction de la circulation, la ville capitale a présenté un visage inhabituel ce 1er avril. Aucun taxi, minu bus, ni Coster n’a circulé à Brazzaville.

En moins de vingt-quatre heures, la circulation a connu un grand changement à Brazzaville. Si d’habitude particulièrement le 31 mars dernier, il fallait passer près d’une heure pour franchir le tronçon qui relie le Marché Total à l’Institut français du Congo à bord d’une voiture, et plus de deux heures pour ceux qui voulaient atteindre le rond-point Mikalou en quittant Kombo, aujourd’hui c’est juste une question de minutes. Toutes les artères sont en effet libres, voire même vides. Seules circulent les voitures dites personnelles, majoritairement des autorités, ainsi que les bus de la Société de transport ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mardi 31 Mars 2020 - 18:15

Face aux mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus notamment le confinement total qui entre vigueur sur toute l’étendue du territoire à compter du 31 mars à minuit, la population a pris d’assaut les différents marchés publics et supermarchés afin de s’approvisionner.

Dans quasiment tous les marchés de Brazzaville, les populations ont fait le paquet des différents produits vivriers dont ils auront besoin durant la période du confinement total. Certains pensent ne pas avoir assez de temps pour se procurer tout ce qui est essentiel. « Je travaille du matin au soir et suite à la déclaration du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, nous n’avons disposé que de trois jours pour pouvoir acheter le nécessaire. Cela, sans compter les embouteillages et les interminables file d’attente dans les marchés pour être servi », se ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mardi 31 Mars 2020 - 17:30

À quelques heures du début du confinement et du couvre-feu instaurés par le gouvernement congolais dans le but de stopper la propagation du coronavirus, un vent de panique a soufflé au sein de la population. Les vendeurs appelés à poursuivre leurs activités s’interroge sur la question d’approvisionnement.

« On nous dit que le marché restera ouvert mais comment allons-nous faire pour aller acheter puis revendre en toute sûreté et sécurité ? Avec l’afflux des provisions faites par la population peu avant le confinement, certaines de mes consœurs ici au marché ne sont pas enthousiastes à l’idée de venir vendre au risque d'enregistrer de grosses pertes », se préoccupe une commerçante ayant requis l’anonymat.

Pour Péa Ngolo, vendeuse de fécules de manioc au marché du lycée Thomas Sakanra et résidant à Ngamakosso, cette situation sera très difficile ... Lire la suite

Pages