Accord avec le FMI : la France réitère son soutien financier au Congo

Samedi 14 Septembre 2019 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le nouvel ambassadeur de France au Congo, François Barateau, a réaffirmé l'appui de son pays au Congo , le 13 septembre, à l’issue des entrevues avec le président du Sénat, Pierre Ngolo, et celui de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba.

Muté au Congo il y a à peine un mois, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française a profité de sa visite de courtoisie auprès des présidents des chambres parlementaires pour discuter avec eux des perspectives de sa mission diplomatique dans le pays.

A propos de l’accord conclu, le 11 juillet dernier, avec le Fonds monétaire international (FMI), François Barateau a fait savoir à Pierre Ngolo et à Isidore Mvouba que la France  va soutenir le Congo, en lui accordant un appui financier conséquent. L’objectif de cette aide, a-t-il indiqué,  est de lui permettre de relancer sereinement son économie, asphyxiée depuis 2014 par la crise due à l’effondrement des prix des cours de baril de pétrole sur le marché international.

« Le président de la République, Emmanuel Macron, avait dit que la France allait soutenir le Congo, une fois que l’accord avec le Fonds monétaire international ait été signé. Je ne peux pas vous donner le montant exact de cet appui, mais il faut seulement retenir que beaucoup d’argent sera mis à la disposition du Congo. Cette aide financière sera accordée aussi sur trois ans et sera décaissée en plusieurs étapes », a précisé le nouvel ambassadeur de France.

Concernant sa mission au Congo, le diplomate français a exprimé sa volonté de poursuivre la même dynamique de coopération. Une coopération qui, selon lui, devrait continuer dans la confiance, l’esprit constructif mais aussi dans l’exigence, en termes de qualité de travail, d’engagement et de fidélité dans l’amitié.

« La coopération entre le Congo et la France a donné une nouvelle impulsion, avec la visite qu’a effectuée récemment le président Denis Sassou N’Guesso en France. J’ai déjà ma feuille de route et je dois travailler de manière à concrétiser cette nouvelle dynamique en partenaires égaux afin que nous construisons ensemble quelque chose d’intéressant », a renchéri François Barateau.

Cette coopération bilatérale, a martelé le diplomate français, va se poursuivre dans plusieurs domaines de la vie dont celui du social, impliquant l’aménagement urbain à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

François Barateau à l'issue de l'audience avec Isidore Mvouba/ Adiac

Notification: 

Non