Accord FMI-Congo : la première revue en décembre

Samedi 17 Août 2019 - 16:06

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Fonds monétaire international (FMI) va procéder, au mois de décembre, à la première revue de l’’accord de facilité élargie de crédit signé, le 11 juillet dernier, entre cette institution financière mondiale et le gouvernement congolais.

L’information a été donnée à l’issue du séminaire gouvernemental organisé le 16 août à Brazzaville. Les échanges entre le Premier ministre, Clément Mouamba, et les membres du gouvernement avaient pour objectifs, entre autres, d’amener l’exécutif à s’approprier des modalités de mise en œuvre de cet accord.

Les discussions ont porté notamment sur l’essence de l’accord ; la restitution de la lettre d’orientation et du mémorandum des politiques économique et financière ; les repères structurels ; la stratégie de restructuration de la dette ; le chronogramme des mesures ainsi que le suivi de l’exécution du programme.

À la fin de la réunion, le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, a indiqué à la presse qu’à la première revue du décembre, le FMI a choisi huit mesures sur lesquelles il va axer son évaluation. Etant donné que l’accord s’étend sur trois ans, a-t-il précisé, l’examen semestriel se fera de manière à ce qu' à chaque revue un choix de mesures soit fait sur une base programmatique.

Répondant à une question d’un journaliste sur les conditionnalités qui paraissent les plus essentielles, le ministre des Finances et du budget a relevé que toutes les mesures sont capitales. Il s’agit pour le gouvernement congolais de s’imposer une discipline budgétaire rigoureuse pour ne plus retomber dans les erreurs financières du passé.

De plus, a-t-il poursuivi, les autorités congolaises sont tenues de créer des conditions nécessaires devant impulser la diversification de l’économie pour qu’elle ne soit largement dépendante du pétrole.

De son côté, à l’ouverture du séminaire, le Premier ministre, Clément Mouamba, circonscrivant l’objet des échanges, a rappelé aux membres du gouvernement qu’il est indispensable que tous s’investissent pleinement, chacun en ce qui le concerne, pour atteindre les objectifs du redressement économique et financier dans les brefs délais.

De même, le gouvernement a la mission de définir la manière selon laquelle sera conduite  la mise en œuvre des quarante-huit mesures imposées au Congo par le FMI.

 

 

 

 

 

 

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

Le Premier ministre, Clément Mouamba, entouré de Firmin Ayessa et Calixte Nganongo

Notification: 

Non