Actions sociales : des produits de première nécessité offerts aux orphelinats

Mardi 7 Avril 2020 - 14:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’association sportive et sociale « Les Jeunes cadres » que dirige Florian Koulimaya a remis récemment un don de vivres et des produits désinfectants aux orphelinats ainsi qu’au Centre d’accueil des personnes du troisième âge, Paul-Kamba, à Poto-Poto dans le troisième arrondissement de Brazzaville.  

Le don a été composé de sacs de riz, de produits laitiers,  de désinfectants,  de savons, d'eau de javel et bien d’autres. La distribution a concerné l’orphelinat Sainte-Claire et l’espace Javoueh. Le geste s’inscrivait dans le cadre de l’élan de solidarité lancé par le gouvernement congolais à cause de l’épidémie du Coronavirus déclarée au Congo, a expliqué Florian Koulimaya. Selon lui, l’association a voulu témoigner son amour fraternel envers les bénéficiaires afin qu’ils ne se sentent pas abandonner par la société.   

Par ailleurs, le geste explique que l’association n’est pas rester en marge à l’élan de solidarité lancé par les autorités afin de permettre aux enfants et aux personnes du troisième âge à bien respecter les règles d’hygiènes édictées et bien à passer la période de confinement. « Le geste accompli ce jour par l’association  n’est pas si grand mais pourra vous servir en cette période de confinement parce qu’il semble plus urgent», a-t-il dit.  

Florian Koulimaya a également émis le souhait au gouvernement d’étudier les mesures de campagnes de dépistage de proximité dans les différents arrondissements afin de limiter le risque de propagation du Covid-19. «Nous exhortons l’ensemble de la population à respecter les consignes de l’Organisation mondiale de la santé et du gouvernement», a-t-il renchéri. Du côté des bénéficiaires, la responsable de l’orphelinat Sainte-Claire, la sœur Thérèse Louise Senga, a indiqué que le riz est l’aliment de base des enfants au sein de sa structure. « Je bénis le Seigneur qui vous a touché de venir nous ravitailler en javels, désinfectants et bien d’autres produits qui nous manquaient en cette période de confinement », a-t-elle signifié. Le permanent du centre d’accueil Paul-Kamba, Sylvestre Paul Mokelo, a affirmé que le don rentre dans le cadres des œuvres de charité. Selon lui, le geste accompli par l’association n’est pas donné à tout le monde parce que le partage est un don.

  

Lydie Gisèle Oko

Notification: 

Non