Affaires : point sur la visite du Ceprod en France

Samedi 17 Octobre 2020 - 14:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À la veille du retour à Brazzaville des membres du Centre de prospective pour le développement (Ceprod), Jean-Éric Djendja, spécialiste des questions de coopération internationale et de développement, et Ignace Ngakala, spécialiste de l’organisation des entreprises, ont répondu aux questions des chasseurs de l’information.

CEPROD, mission octobre 2020 en France à la sortie de l'une des rencontres à Bercy au Ministère des FinancesLe 13 octobre à Paris, à la question d’usage : "Comment s’est passée la mission en France ?", Jean-Eric Djendja et Ignace Ngakala ont affiché leur satisfaction et sont revenus sur les grandes lignes de la mission que nous considérons de lobbying du Ceprod, conduite par Michel Ngakala, président de la Conférence générale du Ceprod, sous l’autorité du ministre d’État, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille public, du 30 septembre au 9 octobre 2020, avec la participation du ministre délégué au budget, Ludovic Ngatsé.

Préparée avec l’implication du service économique de l’ambassade de France au Congo, cette mission s’est tenue dans le cadre du partenariat établi entre le Ceprod et le Club PPP de Paris relativement à la participation du Congo aux assises des treizièmes Rencontres internationales des partenariats publics – privés. Elle s’est effectuée en prélude à la tenue des assises du « Symposium sur les partenariats publics – privés en République du Congo », qui pourrait se tenir à Brazzaville, en décembre prochain.

De ce fait, la délégation du Ceprod a également été invitée à prendre part à la quatrième édition de la « Conférence de Paris – InfraWeek », organisée conjointement par Europlace et le ministère français de l’Économie, des finances et de la Relance, à Paris – Bercy, aux côtés de la délégation de la Cémac, conduite par Gilbert Ondongo, président du comité de pilotage du Pref-Cémac.

Le ministre d’État en charge de l’Economie du Congo et ses homologues Ludovic Ngatsé en charge du budget, ainsi que Ingrid Ebouka-Babackas, en charge du Plan, ont ainsi pu intervenir à tour de rôle au cours d’une des tables rondes virtuelles des e-rippp.

Pour Jean Eric Djendja, la démarche entreprise par le Ceprod, avec le concours de son partenaire, s’est enrichie et consolidée. Elle se structure désormais autour de trois composantes essentielles et complémentaires.

La première, c’est la tenue du symposium sur les PPP à Brazzaville, possible en décembre prochain. La deuxième, c’est l’appui à l’institution du cadre institutionnel et stratégique des PPP au Congo, adapté au contexte congolais et répondant aux exigences du mécanisme à l’international. Enfin, la troisième est l’appui à la mise en œuvre pilote des projets intégrateurs et fédérateurs, identifiés comme prioritaires par le gouvernement, sanctionnée par une évaluation, aux fins d’une meilleure capitalisation des acquis de cette expérience pilote et de la valorisation du modèle.

L’équipe du Ceprod a également pris part à plusieurs autres rencontres formelle et informelle

En marge de l’agenda de participation à chacun des deux rendez-vous internationaux, l’équipe du Ceprod a également pris part à plusieurs autres rencontres formelle et informelle avec les décideurs publics, partenaires techniques et investisseurs potentiels ciblés, à cet effet.

« C’est une note de satisfaction, pour cette mission. J’estime que nous avons été pertinents et rassurants pour permettre à nos interlocuteurs de se convaincre de l’utile nécessité d’accompagner le Congo dans cette démarche », a dit Jean Éric Djendja qui s’est beaucoup investi dans l’établissement et le renforcement des partenariats entre institutions, collectivités territoriales, opérateurs économiques et producteurs paysans du Congo et de France.

Ignace Ngakala a souligné l’importance du mixte caractéristique de la délégation congolaise, dont les décideurs publics, la chambre de commerce et d’industrie de Brazzaville représentée par son président et le Ceprod. Ce mixte constitue un atout pour la suite de la démarche.

L’objectif affiché est de sensibiliser les acteurs publics et privés congolais au sens, aux enjeux et aux spécificités de ce nouveau mécanisme innovant du financement des investissements publics. “A l’issue de ces ateliers, proposer un cadre juridique et d’investissement PPP adopté par les parlementaires congolais et pouvant servir, par la suite, de cas d’École pour la sous-région de la CEMAC”, a confié Ignace Ngakala.

Dans l’esprit du Ceprod est venue l'idée d’organiser une grande réflexion approfondie sur les problématiques de gouvernance et de financement intelligent du développement, en mettant en place un cercle prévu à cet effet. Il a été conçu pour, entre autres, donner les clés pour décrypter l’actualité et proposer des actions qui préparent l’avenir, notamment dans les domaines de la gouvernance, les TIC, le développement durable ainsi que la prospective en tant qu’instrument d’élaboration des politiques à long terme.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Ceprod, mission octobre 2020 en France, à la sortie de l'une des rencontres à Bercy au ministère des Finances Crédit photo : Fredy Mizelet by Flam Image

Notification: 

Non